Barack Obama a reconnu l'erreur lors d'une conférence de presse
Barack Obama a reconnu l'erreur lors d'une conférence de presse © MaxPPP/EPA/Olivier Douliery

Deux otages, Les deux hommes, un Américain et un Italien, retenus par Al-Qaïda, ont été tués par un missile tiré par un drone lors d'une opération américaine, menée en janvier dernier, près de la frontière entre l'Afghanistan et le Pakistan.

Les deux otages sont l'américain Warren Wenstein et l'italien Giovanni Lo Porto. Wenstein, qui était médecin, avait été enlevé dans la ville pakistanaise de Lahore en 2011 et Al Qaïda avait proposé de l'échanger contre des islamistes radicaux détenus aux Etats-Unis.

Giovanni Lo Porto était porté disparu au Pakistan depuis janvier 2012. Ce travailleur humanitaire avait été enlevé trois jours après son arrivée dans ce pays pour le compte d'une organisation allemande qui construisait des maisons pour les victimes des inondations de 2010.

Le président Barack Obama a exprimé ses condoléances pour la mort des deux otages dont il dit assumer l'entière responsabilité :

Dès que nous avons déterminé la cause de leur mort, j'ai ordonné que l'existence de cette opération soit déclassifiée et rendue publique. Je l'ai fait parce que les familles méritaient de connaître la vérité. Nous allons réfléchir aux leçons que nous pourrons tirer de cette tragédie et aux changements qui devront être apportés.

La Maison Blanche a ensuite fait savoir que les familles des deux otages tués par erreur au Pakistan seront indemnisées.

Le bâtiment dans lequel les deux otages se trouvaient, a été touché par un missile lancé par un drone. L'opération visait un dirigeant américain d'Al Qaïda, Ahmed Farouq, qui a également été tué. Un autre membre américain d'Al Qaïda, Adam Gadahn, dit "Azzam l'Américain", qui était devenu porte-parole d'Al-Qaïda a été tué dans une autre opération ce même mois de janvier. Les Etats-Unis avaient mis les têtes des deux hommes à prix.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.