[scald=74177:sdl_editor_representation]BAGDAD (Reuters) - L'armée américaine a officiellement marqué jeudi la fin de son intervention en Irak en repliant symboliquement un drapeau militaire.

Le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, était arrivé dans la matinée en Irak pour participer à cette cérémonie qui signe la fin de l'intervention militaire des Etats-Unis avec le retrait des derniers soldats américains.

Un peu moins de neuf ans après l'intervention contre le régime de Saddam Hussein, il reste quelque 4.000 soldats américains sur le sol irakien.

Ils seront rapatriés d'ici au 31 décembre, laissant derrière eux un pays où le niveau de violences a chuté mais dont les institutions demeurent fragiles.

Missy Ryan; Henri-Pierre André pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.