Reçue mercredi à la Maison Blanche pour plaider la cause de la minorité yézidie, Nadia Murad s’est vite rendue compte que le président américain ne savait pas grand chose d’elle, ni de son peuple.

"Et vous avez-eu le Nobel ? C’est incroyable. Ils vous l’ont donné pour quelle raison ?" a demandé Donald Trump à Nadia Murad.
"Et vous avez-eu le Nobel ? C’est incroyable. Ils vous l’ont donné pour quelle raison ?" a demandé Donald Trump à Nadia Murad. © Getty / Chip Somodevilla

Sans doute espérait-elle un peu plus, de la part du président des États-Unis. Nadia Murad a dû vite déchanter, mercredi, après sa rencontre avec Donald Trump. 

Prix Nobel de la Paix 2018, Nadia Murad fait partie des milliers de femmes et de petites filles yézidies, enlevées et réduites en esclavage par les djihadistes du groupe État islamique quand ils ont pris le contrôle de vastes pans du territoire irakien en 2014. 

Face au président américain, la jeune femme a raconté comment sa mère et ses six frères ont été tués, soulignant que 3 000 Yézidis sont toujours portés disparus et implorant Donald Trump de faire quelque chose. Celui-ci lui a alors demandé :

Et vous avez-eu le Nobel ? C’est incroyable. Ils vous l’ont donné pour quelle raison ?

Après s'être figée un court instant, Nadia Murad a donc répété son histoire. "Après tout ce qui m'est arrivé, je n'ai pas baissé les bras. Je dis clairement à tout le monde que l'EI a violé des milliers de femmes yézidies", a-t-elle déclaré. "S'il vous plaît, faites quelque chose. Ça ne concerne pas qu'une seule famille".

Alors que Nadia Murad lui demandait de presser les Irakiens et Kurdes de créer les conditions nécessaires au retour des Yézidis chez eux, Donald Trump s'est également fait préciser la situation politique actuelle en Irak : "L’EI est parti, maintenant c’est les Kurdes et qui ?". Avant d'affirmer, quelques instants plus tard : "Je connais très bien la région".

La vidéo de l'entretien (à partir de la 16e minute) : 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.