l'ex-président morsi en procès en égypte pour "complot terroriste"
l'ex-président morsi en procès en égypte pour "complot terroriste" © reuters

Un tribunal égyptien jugeait depuis samedi 545 membres des Frères musulmans, soutiens du président déchu Mohamed Morsi, notamment pour meurtre. Il a finalement acquitté 16 personnes et condamné les autres à la peine de mort.

Les condamnés peuvent encore faire appel, mais l'ampleur de la condamnation relance le débat sur la répression des Frères musulmans par le régime militaire du Caire. Ce procès de masse s'est déroulé à Minya, une ville de Moyenne-Egypte qui avait été le théâtre de violences visant les forces de sécurité et la minorité chrétienne copte après la dispersion sanglante des sit-ins de manifestants pro-Morsi au Caire en août dernier.

Répression généralisée

L'intervention des forces de l'ordre avait fait plus d'un millier de morts dans les rangs des manifestants. Une répression implacable s'est depuis abattue sur la confrérie, classée comme organisation terroriste en décembre. Plus de 1.400 partisans de l'ancien président ont été tués. Des milliers d'autres ont été emprisonnés.

Les précisions au Caire de Vanessa Descouraux

Il a fallu moins de 48 heures au tribunal pour prononcer le verdict. Les accusés étaient poursuivis pour diverses charges, dont celles de meurtre, d'attaque d'un commissariat et de dégradation de propriété publique et privée.

Seuls 123 des 545 accusés étaient présents au tribunal, les autres ayant été soit libérés, soit remis en liberté provisoire sous caution. D'autres sont toujours en fuite.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.