.

abdel fattah al sissi investi à la présidence de l'egypte
abdel fattah al sissi investi à la présidence de l'egypte © reuters

Le pays entame ce samedi un long marathon électoral. Les législatives, qui se termineront le 2 décembre prochain, mettent fin au vide politique trois ans après la dissolution du parlement. Un scrutin sans surprise, tout acquis à la cause du président Al-Sissi.

Il n'a pas de parti, pas de formation. Pourtant le président égyptien Abdelfattah al-Sissi est assuré d'être le grand vainqueur de cette élection. La précédente assemblée dominée par les islamistes a été dissoute. Depuis trois ans, l'Egypte vit ainsi sans parlement ni équilibre des pouvoirs.

Pourtant, ce scrutin s'annonce sans surprise. Il n'y a quasiment aucun candidat d'opposition pour briguer l'un des 596 sièges de députés.

Frères Musulmans, les grands absents

Le parti Justice et Liberté, que les Frères musulmans avaient été autorisés à fonder après la révolution de 2011 a été dissous. La confrérie, dont est issu Mohamed Morsi, le président islamiste destitué par l'armée en 2013, est interdite. Elle est accusée de terrorisme et ses membres ne pourront pas se présenter sous étiquette indépendante, comme ils le faisaient à l'époque d'Hosni Moubarak. La jeunesse libérale, qui était descendue dans la rue pour réclamer le départ d'Hosni Moubarak a été elle aussi laminée. Ses leaders charismatiques, comme Alaa AAbd-El Fattah ont été emprisonnés ou réduits au silence. Selon les associations locales des droits de l'homme il y aurait 40 000 prisonniers politiques en Egypte.

Face aux urnes, le paysage politique est limité. On y retrouve de grandes formations acquises au Président Al-Sissi, comme le parti des Egyptiens libres, formé pour beaucoup d'hommes d'affaires eux-même anciens membres du Parti National Démocrate (PND) d'Hosni Moubarak .

Un seul parti religieux est en lice :les salafistes d'Al-Nour , qui depuis le renversement du Frère Musulman Mohamed Morsi se sont ouvertement déclarés,eux aussi en faveur du président Egyptien.

►►►SUR LE WEB | Le dossier complet du journal francophone Al-Ahram Hebdo

►►► EN IMAGE ET EN SON | Le webdoc Sout al Shebab, La Voix des Jeunes, sur la jeunesse révolutionnaire

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.