l'extradition vers la suède de julian assange confirmée par la cour suprême britannique
l'extradition vers la suède de julian assange confirmée par la cour suprême britannique © reuters

Dans une lettre ouverte à François Hollande, le fondateur de Wikileaks demandait l'asile à la France, expliquant que "sa vie est aujourd'hui en danger". La présidence a répondu peu après, assurant que sa situation "ne présente pas de danger immédiat".

À le lire, ce n'est pas Julian Assange lui-même qui a eu l'idée de demander à nouveau l'asile à la France, mais bien la ministre de la Justice Christiane Taubira. Le fondateur de Wikileaks, assigné à résidence dans l'ambassade d'Équateur à Londres et régulièrement menacé d'extradition par le Royaume-Uni, évoque ainsi l'appel de la garde des Sceaux, "relayé par des dizaines d'autres personnalités".

Gardienne d’une constitution qui oblige la France à accueillir les combattants pour la liberté menacés de leur vie, d’une constitution qui oblige le monde de par la noblesse d’une telle exigence, elle a ouvert une voie qui, je l’espère, ne se refermera pas.

Dans cette lettre publiée par Le Monde, Julian Assange assure que les États-Unis sont prêts à tout pour le juger après ses nombreuses révélations, notamment sur les interventions américaines au Moyen-Orient ou sur les techniques d'espionnage de la NSA. "Ma vie est aujourd’hui en danger, Monsieur le président , et mon intégrité, physique comme psychologique, est, chaque jour qui passe, un peu plus menacée", explique-t-il.

Pas de quoi émouvoir l'Élysée, qui répond dans un communiqué laconique moins d'une heure après la publication du texte d'Assange.

La France a bien reçu la lettre de M. Assange. Un examen approfondi fait apparaître que compte-tenu des éléments juridiques et de la situation matérielle de M. Assange,la France ne peut pas donner suite à sa demande.

La situation de M. Assange ne présenter pas de danger immédiat. Il falt en outre l'objet d'un mandat d'arrêt européen.

Julian Assange est recherché par la justice américaine, mais aussi par la Suède, où il fait l’objet d’une enquête pour viol et agression sexuelle en Suède pour des faits datant de 2010.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.