Donald Trump, le président élu des États-Unis, continue de nommer des riches et puissants au sein de son cabinet. Au fait, lui, combien vaut-il?

L'empire Trump estimé à 3,7 milliards de dollars
L'empire Trump estimé à 3,7 milliards de dollars © Reuters / Mark Kauzlarich

Donald Trump devait tenir une conférence de presse le 15 décembre pour préciser quelles étaient ses intentions par rapport à ses affaires. Il affirmait vouloir éviter tout conflit d'intérêts. Mais finalement, il a reporté cette conférence de presse au mois de janvier.

L'empire Trump estimé à 3 milliards 700 millions de dollars par forbes en 2016
L'empire Trump estimé à 3 milliards 700 millions de dollars par forbes en 2016 © Radio France / Julie Guesdon/Valérie Cantié

Ces chiffres, établis par Forbes, ne prennent pas en compte l'endettement de Trump.

Donald Trump refuse de dévoiler ses revenus et sa déclaration d'impôt (la loi américaine ne l'y oblige pas), mais selon plusieurs sources, son empire se compose de plusieurs biens immobiliers. La valeur de ses biens s'élèveraient à trois milliards 700 000 dollars (soit trois milliards et demi d'euros) selon Forbes.

Qui va gérer l'empire Trump?
Qui va gérer l'empire Trump? © AFP / AFP

La Trump Tower (New York), immeuble de bureaux et de commerces estimée à 471 millions de dollars, Niketown , le magasin phare de Nike à New York, plusieurs immeubles de bureaux, logements et commerces de luxe à Manhattan, des immeubles de logements sociaux à Brooklyn, des terrains de golf à travers tout le pays, en Irlande et en ecosse, des hôtels partout dans le monde sous licence Trump, et trois hôtels aux Etats Unis dont il est propriétaire, un penthouse en haut de la Trump tower estimé à 90 millions de dollars, les licences pour les cafés et parfums Trump, 3 hélicoptères, un Boeing 757, un Cessna... autant d'avoirs . Mais c'est sans compter les dettes accumulées au fil des années. Et selon Forbes, les avoirs de Trump aurait également diminué de 800 millions de dollars en 2016 par rapport à 2015.

► CONSULTER | Le site "Donald Trump est corrompu" lancé par un ancien de l'équipe Clinton (en anglais)

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.