Le Premier ministre du Liban, qui a annoncé sa démission surprise il y a dix jours, est toujours en Arabie saoudite. Il devrait arriver à Paris d'ici quelques jours, invité par Emmanuel Macron.

Saad Hariri devrait arriver à Paris dans les jours prochains.
Saad Hariri devrait arriver à Paris dans les jours prochains. © AFP / ludovic MARIN

Le Premier ministre libanais démissionnaire Saad Hariri devrait selon l'Elysée arriver en France "dans les prochains jours" à l'invitation d'Emmanuel Macron.

Le président français a dépêché mercredi son ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian en Arabie saoudite.  Saad Hariri se trouve quant à lui toujours dans la capitale saoudienne depuis qu'il y a annoncé le 4 novembre sa démission surprise.

Un an après être parvenu à former un gouvernement avec le Hezbollah pro-iranien dans un pays aux fragiles équilibres, il semble en difficulté. L'annonce de sa démission a pris de court la classe politique libanaise et l'ensemble de la communauté internationale, faisant craindre une escalade des tensions entre Ryad et Téhéran, l'Iran et l’Arabie saoudite affichant leurs oppositions et leurs souhaits de prendre le leadership dans la région. 

Ces dernières heures, le Président libanais Michel Aoun a durci le ton contre Ryad, accusant les saoudiens de "détenir" le dirigeant démissionnaire, tandis que la France a accentué la pression en faveur de son retour au Liban.  

Le président français, très actif dans ce dossier depuis dix jours, avait redemandé mercredi matin que Saad Hariri puisse rentrer au Liban pour y "confirmer" sa volonté de démissionner.  En choisissant finalement de le faire venir provisoirement en France, après négociation avec l'Arabie Saoudite, Paris se place en médiateur et tente d'offrir une issue pour régler une situation problématique, faute d'avoir pu obtenir son retour immédiat au Liban.  

Les explications du président français depuis Bonn en  Allemagne où se déroule la Cop 23 :

42 sec

S Hariri: E. Macron

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.