Mercy c'est cette petite fille née il y a 14 mois sur l'Aquarius et dont l'histoire a inspiré Madame Monsieur. Mais Mercy n'est pas qu'un symbole, sa maman et elle devraient quitter le camp près de Catane dans les jours qui viennent, pour rejoindre un foyer plus adapté à leurs besoins.

Quatorze mois après sa naissance sur l'Aquarius, Mercy et sa maman devraient quitter le camp de Cala di Mineo, près de Catane
Quatorze mois après sa naissance sur l'Aquarius, Mercy et sa maman devraient quitter le camp de Cala di Mineo, près de Catane © Radio France / Alessandro Puglia

C’est l’histoire d’une naissance, d’une vie donnée après la mort frôlée. Taiwo, trentenaire nigériane enceinte, est sauvée de la noyade par les humanitaires de l’Aquarius, le bateau de l’ONG SOS Méditerranée. Quelques heures après, une sage-femme américaine de Médecins sans Frontières aide la jeune femme à accoucher. 

Mercy nait le 21 mars 2017

À bord, un journaliste de Nice Matin, Gregory Leclerc, immortalise la scène d’une photo et d’un tweet. À des centaines de kilomètres, alors en studio, le groupe Madame Monsieur enregistre les titres de son nouvel album. Les images qu’Emilie et Jean Karl découvrent, les émeuvent profondément. À l’instinct, quasi une réaction épidermique, ils en font une chanson. C’est pour Mercy qui vivra cent mille ans mais aussi pour tous les enfants que la mer a pris. 

Ils ne le savent pas encore mais cette chanson représentera la France à l’Eurovision. Madame Monsieur l’interprètera à Lisbonne devant 189 millions de téléspectateurs. 

La chanson grandit et la petite fille aussi

Pas forcément dans des conditions optimales. Taiwo et Mercy ont été placées dans le plus grand camp de réfugiés d’Europe, à Cala di Mineo, près de Catane. Des baraquements en dur qui hébergeaient autrefois les familles américaines de l’Otan. 

Aujourd’hui, quatorze mois plus tard, Mercy et sa maman devraient quitter le camp dans les jours qui viennent pour rejoindre un foyer plus adapté à leurs besoins. Il est à saluer le travail sans relâche mené par les associatifs et l’avocat qui les accompagnent dans leurs démarches. 

Alessandro Puglia, journaliste sicilien ne ménage pas non plus sa peine. Depuis que Mercy et sa mère ont été retrouvés, il reste proche d'elles, surtout dans ces journées où le moral de Taïwo défaille. 

Le jour de la finale de l’Eurovision, qui bénéficie d’une large couverture internationale, il s’est démené pour permettre à Taiwo de regarder le concours à la télévision, avec Mercy trop petite pour comprendre mais qui entendra la répétition de son prénom dans le refrain entonné à l’écran.   

Le personnel du centre, Gwen la médiatrice et Mercy et sa maman Taiwo attendent la chanson de Madame Monsieur à l’Eurovision
Le personnel du centre, Gwen la médiatrice et Mercy et sa maman Taiwo attendent la chanson de Madame Monsieur à l’Eurovision © Radio France / Alessandro Puglia

C’est Alessandro Puglia qui raconte la soirée, la difficulté de trouver la télé et surtout le bon réseau câblé car, curieusement, ce sont les chaines africaines que l’on capte ici. "Finalement Taiwo arrive à 20h30 avec Ghen, la médiatrice, dans le local de la Croix Rouge. Elles s'installent au premier rang toutes les trois. Il y a aussi la meilleure amie de Taiwo, nigériane elle aussi, et les personnels du centre. On commence à manger des pizza. Taiwo pensait que Madame Monsieur passeraient au début, elle est fatiguée et lutte contre le sommeil alors que les présentations n’en finissent pas. Elle n’a pas l’habitude de regarder la télé, et puis le duo français sur scène et c’est une grande émotion. La petite Mercy est placée à côté de la télévision pendant que Taiwo et Ghen s’enlacent. Mercy sourit. Regarde sa mère, puis l’écran. Après la prestation, elles regagnent leur chambre sans attendre la fin du concours et le résultat. 'Merci dit Taiwo, aujourd’hui je suis heureuse'.

Le groupe Madame Monsieur a décidé de publier un post vendredi soir

Il s’est passé tellement de choses ces derniers mois. Tout a été tellement vite qu’on avait besoin maintenant de faire le point, comme pour s’assurer que tout ça est bien vrai. L’histoire de Mercy est à la fois banale et merveilleuse. C’est une histoire d’humains, une de celles qui guérit. Mercy nait le 21 mars 2017 à bord de l’Aquarius, le bateau humanitaire qui a sauvé sa maman de la noyade. Son embarcation faisait naufrage alors qu’elle tentait de rejoindre l’Europe depuis la Lybie, après avoir quitté le Nigéria. Cette naissance incroyable, que nous avons apprise le jour même par le journaliste de Nice Matin Grégory Leclerc, via Twitter, nous a bouleversés. Et nous en avons fait une chanson. Nous n’étions alors « personne », un duo de musiciens quasiment inconnu qui travaillait sur son premier album. Il nous a paru évident que cette chanson n’était pas comme les autres, qu’elle était importante. Nous sommes allés à la rencontre de Sos Méditerranée, sur la pointe des pieds pour savoir si les mots que nous avions choisis pour raconter l’histoire de Mercy étaient justes et si ils se reconnaissaient dans la chanson, puisqu’elle parle aussi de ces hommes et ces femmes qui embarquent volontairement sur l’Aquarius pour sauver la vie d’autres hommes et d’autres femmes. Heureusement ce fut le cas et des liens forts de sont tissés entre nous. La chanson résonnait dans les bureaux de l’ONG à Marseille et sur le bateau, entre deux sauvetages. Quelques mois plus tard, en septembre, la production de l’émission Destination Eurovision nous contactait. « Avez-vous une chanson à proposer pour tenter de représenter la France à l’Eurovision ? ». À cette question que nous n’avions jamais envisagée, la réponse était simple : oui, Mercy. S’il fallait y aller, autant être fier de partager une histoire vraie, pleine de sens sur la scène d’une Europe qui ne sait plus très bien ce que le mot « migrant » comporte d’humain. 1200 chansons proposées, 18 retenues, et contre toute attente, c’est Mercy que les français [...] 🔸Instagram ne nous permet pas techniquement de poster notre message dans son intégralité. Vous pouvez lire la suite sur notre page Facebook.com/MadameMonsieurMusic

A post shared by Madame Monsieur (@madamemonsieur) on

"Tout a été tellement vite qu’on avait besoin maintenant de faire un point. L’histoire de Mercy est à la fois banale et merveilleuse, une histoire d’humains, une de celles qui guérit…/… Il nous a apparu évident que cette chanson n’était pas comme les autres, qu’elle était importante. Nous sommes allés à la rencontre de SOS Méditerranée sur la pointe des pieds pour savoir si les mots que nous avions choisis pour raconter l’histoire de Mercy étaient justes et s’ils se reconnaissaient dans la chanson puisqu’elle parle aussi de ces hommes et ces femmes qui embarquent volontairement sur l’Aquarius pour sauver d’autres hommes et d’autres femmes…/…La fierté, la joie que nous ressentons chaque fois que nous jouons Mercy est intense…/… C’est à elles que nous pensons sur scène à Lisbonne. Le jour d’après nous avons fait savoir à Taiwo que nous espérons mieux que cette 13ème place et c’est elle qui nous a remonté le moral depuis le camp de réfugiés « I believe if today is better… tomorrow will be better. You are my champions ».  Aujourd’hui Taiwo et Mercy sont sur le point de quitter leur camp et de s’installer dans le foyer promis. »

Tout n’est que commencement. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.