Celui qui est soupçonné d'être le conducteur du fourgon qui a fauché 13 passants sur les ramblas aurait été identifié et abattu par la police à Subirats, à 50 km de Barcelone.

La police a abattu à Subirats l’homme qu'elle pense être le responsable de l’attentat de Barcelone
La police a abattu à Subirats l’homme qu'elle pense être le responsable de l’attentat de Barcelone © AFP / Josep LAGO

Les recherches pour retrouver Younès Abouyaaqoub s'étaient étendues ce lundi à toute l'Europe. C’est pourtant près de Barcelone que l'homme, soupçonné d’être le conducteur de la camionnette qui a tué 13 passants sur les Ramblas de la capitale catalane, aurait été retrouvé et abattu dans l’après-midi par la police.

Les forces de l'ordre parlent d'une ceinture d'explosifs que l'homme porterait et qui les obligerait à la plus grande prudence. Ils ignorent pour l'instant s'il s'agit d'une vraie ou d'une fausse, comme en portaient les cinq terroristes présumés abattus à Cambrils. Par mesure de sécurité, la police a mis en œuvre un robot démineur.

C'est un appel téléphonique en début d'après midi qui a déclenché l'opération policière à Subirats

Une habitante de la ville a appelé la police pour signaler qu'un un homme ressemblant à Younès Abouyaaqoub rodait dans son quartier. Deux policiers d'une ville voisine avaient eux même repérés l'homme recherché. Avant d’être abattu, Abouyaaqoub aurait crié "Dieu est grand".

Selon la police, l'homme est bien Younès Abouyaaqoub. Les autorités ont confirmé ce lundi matin que c'était bien lui qui était au volant de la fourgonnette qui a fauché des passants sur les Ramblas.

Younès Abouyaaqoub est ensuite descendu de son véhicule pour traverser à pied le marché de la Bocqueria, il a alors pris la direction du quartier universitaire. C'est là qu'il aurait braqué et tué un jeune automobiliste. Mais un contrôle de police l'a obligé a abandonner la voiture de sa victime, l'obligeant de nouveau à s'enfuir à pied.

Depuis, il était recherché dans l'Europe entière. Le chef de la police régionale n'excluait pas que le jeune homme ait pu franchir la frontière avec la France, mais sans disposer d'éléments particuliers pouvant l'attester. Vendredi matin, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb avait confirmé le renforcement de la sécurité à la frontière franco-espagnole.

L'homme, que l'on pense être le conducteur de la camionnette, a été abattu à Subirats
L'homme, que l'on pense être le conducteur de la camionnette, a été abattu à Subirats © Visactu /

L'imam de Ripoll est bien mort à Alcanar

Autre homme recherché après les attentats qui ont fait 15 morts à Barcelone et Cambrils, l'imam de Ripoll Abdelbaki As Satty est bien mort dans l'explosion de la planque des terroristes à Alcanar. Des traces de l'ADN de celui qui est soupçonné d'être l'instigateur des attaques ont été retrouvées dans les décombres.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.