israël bombarde une école de l'onu à rafah, au moins 10 morts
israël bombarde une école de l'onu à rafah, au moins 10 morts © reuters

Dans la matinée l'armée d'Israël évoquait son retrait de certains secteurs du nord de l'enclave, où les habitants ont pu revenir dans leurs maisons dévastées. Mais le sud est toujours bombardé, une école de l'ONU a été visée à Rafah, il y a neuf morts.

La première information de la journée a été cette volte-face de la part d’Israël : ses dirigeants qui accusaient depuis deux jours le Hamas d’avoir enlevé l’un de leurs soldats ont du reconnaître leur erreur : le sous-lieutenant Hadar Goldin est bien mort au combat dans le sud de la bande de Gaza, comme l’avaient indiqué les brigades Al-Qassam, le bras armé du Hamas.

Pourtant cette capture supposée avait justifié samedi de nouvelles frappes aériennes sur Gaza qui ont fait une centaine de morts. Les médias israéliens avaient abondamment relayés les propos de la mère du soldat Goldin « J’exige qu’Israël ne se retire pas de Gaza avant que mon fils ne soit de retour »

Retour dans des maisons dévastées

Hadar Goldin, 23 ans, ne rentrera pas chez, mais après que sa mort a été officialisée, Israël a amorcé un début de retrait de certains de ses soldats. Redéploiement, pour être plus exact, de nombreuses unités vont être maintenues à Gaza et d’autres relayées, mais deux secteurs du nord de l’enclave ont été rendus leur population, qui avait du les fuit sous les bombes il y a 17 jours.

Une école de l'ONU bombardée, au moins neuf morts

Faut-il y voir le début de la fin des opérations armées à Gaza ? Les bombardements de part et d’autre se poursuivent depuis ce matin, Israël a de nouveau visé une école de l’ONU près de Rafah, le sud de la bande de Gaza, là où est mort Hadar Goldin. Dans l’école se trouvaient des réfugiés de la région, une dizaine au moins a été tuée.

Reportage dans cette école de l'ONU de Rafah, Étienne Monin:

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.