Rafale de l'armée française
Rafale de l'armée française © MaxPPP/ECPAD/Jean-Luc Brunet

Plusieurs sources annonçaient une commande de 63 avions, mais l'Inde n'en achètera au final que 36. Les conditions du contrat doivent encore être finalisés, selon le Premier ministre indien. Une brèche ouverte pour l'avion français, longtemps mal aimé.

Vendredi matin, des responsables indiens confirmaient qu'un "effort majeur" était en cours pour parvenir à un accord pendant la visite du Premier ministre indien Narendra Modi, vendredi et samedi, en France, où il doit rencontrer François Hollande.

Le Monde ajoutait que les négociations se poursuivaient ce vendredi et que les avions de combat seraient fabriqués en France et non en Inde.

Mais au-delà du nombre, annoncé officiellement vendredi soir (36 avions au total), les détails ne sont pas encore tout à fait certains, et sont toujours en cours de négociations, assure Narendra Modi.

Le suspense aura duré toute une journée : les précisions de Bertrand Gallicher sur cette vente record

Dernière ligne droite après trois ans de discussions

En plus de cette vente record, Dassault Aviation mène des discussions exclusives depuis trois ans avec l'Inde. Des négociations sur fond de divergences sur les garanties demandées au groupe français sur les 108 avions sur 126 qui doivent eux être construits en Inde par Hindustan Aeronautics Limited (HAL).

Dassault Aviation a signé le 16 février dernier son premier contrat d'exportation de l'avion avec l'Egypte, qui a commandé 24 Rafale.. Le motoriste Safran ainsi que l'équipementier aéronautique Thales participent également à ce programme.

Une bonne nouvelle économique mais beaucoup de travail en perspective, Michel Polacco

Le Rafale est utilisé depuis 1998 par l'armée française, qui a commandé au total 180 Rafale.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.