Une série d'agressions à connotation raciste provoque un malaise en Italie, où le ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, est accusé de "silence complice".

Le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, est également vice-premier ministre et secrétaire fédéral de la Ligue du Nord (extrême droite).
Le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, est également vice-premier ministre et secrétaire fédéral de la Ligue du Nord (extrême droite). © Maxppp / Daniel Kopatsch

Depuis l'annonce de l'agression d'une jeune athlète italienne noire, le 29 juillet, l'Italie s'indigne en découvrant une dizaine d'autres cas à connotation raciste intervenus depuis le 1er juin. C'est à cette date, il y a deux mois, qu'entraient en fonction le nouveau gouvernement populiste et son ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini. Le dirigeant de la Ligue (extrême droite) a depuis durci la politique migratoire mais pour ses adversaires, il est aussi responsable de l'intolérance et du racisme accrus dans le pays. Le quotidien La Repubblica l'accuse même de "silence complice après les agressions racistes".

Une athlète bombardée avec des œufs, un bébé blessé par un tir de fusil...

  • 29 juillet, près de Turin : 

La lanceuse de disque d'origine nigériane, Daisy Osakue, est agressée dans son village du Piémont, Moncalieri. Deux individus qui passent en voiture lui bombardent le visage d'œufs. "Il y a des prostituées noires dans cette zone, explique-t-elle à gazetta.it. Ces lâches pensaient que j'étais une de ces filles qui ne les dénonceraient pas".

L'athlète souffre d'une abrasion et de lésions à la cornée. Elle devrait cependant confirmer sa participation aux championnats d'Europe (du 6 au 12 août) à Berlin.

  • 28 juillet, au sud de Rome :

Hady Zuady décède après avoir été roué de coups. Ce Marocain de 43 ans avait été pris en chasse en voiture par ses agresseurs qui l'accusaient d'être un cambrioleur. Il s'est fait rattraper après avoir percuté un muret. Les carabiniers l'ont retrouvé agonisant. Il est mort à l’hôpital.

  • 27 juillet, dans les Abruzzes :

Fous le camp ! C'est pas le vétérinaire ici !

Un Italien d'origine sénégalaise âgé de 39 ans, Ibrahim Diop, est chassé de l'ASL (équivalent de la CPAM) de Roseto par un employé. Les carabiniers enquêtent pour retrouver cet homme qui risque le licenciement.

  • 27 juillet, en Sicile :

Le serveur d'un café de Partinico se fait tabasser par quatre adolescents italiens. Dieng Khalifa a 19 ans, il est Sénégalais. Ses agresseurs l'insultent de "sale nègre".

  • 26 juillet, en Vénétie :

Un ouvrier Cap-verdien qui travaille régulièrement pour une petite entreprise de Cassola, Lenny Delgado, ressent une forte douleur au dos et s'est mis à saigner. On venait de le viser d'un tir de carabine.

  • 17 juillet, à Rome :

L'Italie ne peut pas devenir un Far West où une partie de la population achète un fusil et tire du balcon"– Sergio Mattarella, président de la République.

Un bébé rom de 15 mois est touché à la colonne vertébrale par un coup de fusil à air comprimé tiré par un retraité depuis son balcon. La petite fille risque la paralysie à vie.

Salvini attise les tensions

Devant cette liste qui s'allonge chaque jour, le ministre de l'Intérieur accuse les médias de s'attaquer "au gouvernement" mais "pas vraiment au problème du racisme". "La nouveauté, c'est qu'ils évoquent les épisodes de ce genre alors que le nombre d'agressions n'a pas évolué" assure Matteo Salvini. 

Alerte au racisme en Italie ? Ne disons pas de bêtises !

Le dirigeant de la Ligue a même rappelé que sa seule préoccupation en tant que ministre était de lutter contre les délinquants immigrés qui commettent selon lui "700 délits chaque jour en Italie, soit près d'un tiers du total". Les appels à la tolérance se sont pourtant multipliés lundi, de la part de l'opposition mais aussi du Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). Des critiques auquelles l'intéressé a répondu à sa manière :

"Beaucoup d'ennemis, beaucoup d'honneur", une variante d'un slogan du dictateur Benito Mussolini… utilisée le jour de l'anniversaire de la naissance du Duce.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.