Depuis le dernier essai nucléaire de la Corée du Nord, début septembre, de plus en plus de Sud-Coréens sont angoissés et achètent des kits de survie.

Un Sud-Coréen publie sur les réseaux sociaux une photo de ce que contient son sac de survie. (Capture d'écran Instagram d'Euihan_kim)
Un Sud-Coréen publie sur les réseaux sociaux une photo de ce que contient son sac de survie. (Capture d'écran Instagram d'Euihan_kim)

Six essais nucléaires en onze ans, avec des bombes de plus en plus opérationnelles et efficaces. La Corée du Nord est montée d’un cran le 3 septembre dernier, en menant un sixième essai nucléaire et d’après l’agence sud-coréenne de météorologie, cette dernière bombe serait cinq à six fois plus puissante que celle de septembre 2016. A cela s’ajoutent les tirs de missiles balistiques ; le dernier remonte à mi-septembre et avait survolé le Japon.

La menace nord-coréenne s’amplifie, et le ton n’a cessé de monter entre le président américain, Donald Trump, et le dirigeant nord-coréen Kim Yong-un.

Une escalade verbale que certains Sud-Coréens craignent de voir se transformer en véritable guerre. Certains réclament notamment le droit pour la Corée du Sud de développer un programme nucléaire militaire. Depuis 1974, par un accord conclu avec les Etats-Unis, le pays a interdiction de le faire. En échange, les américains se sont engagés à les protéger avec un « parapluie nucléaire ».

Selon Reuters et sa correspondante en Corée du Sud, jusqu’à présent, une minorité de Sud-Coréens pensaient quotidiennement à la menace nord-coréenne et peu d'entre eux vivaient dans la peur d’une guerre. Mais depuis quelques mois, ils sont de plus en plus nombreux à s’en inquiéter. Ils ont alors différentes manières de réagir.

Tutos survie

Des Sud-Coréens se tournent vers la foi, priant dans les églises ou les temples. D’autres, plus pragmatiques, s’informent sur YouTube pour apprendre à constituer un kit de survie.

Des dizaines de vidéos tutorielles expliquent ce qu’il faut mettre dans son sac en cas d’attaque nucléaire : boîtes de conserves, bouteilles d’eau, nécessaire pour se laver, masque à gaz, couverture de survie…

La vidéo d’une comédienne, Kang Yoo-mi, a été vue 590 000 fois sur YouTube. La jeune femme y détaille le contenu de son "sac de survie" : une tente abri d'urgence en plastique, un sifflet, une trousse de premier secours, un kit pour faire du feu., de la nourriture lyophilisée...

D’après Channel A, une chaîne de télévision sud-coréenne, certains vont même plus loin en achetant ces kits sur internet. Selon Channel A, les ventes ont augmenté de 40 % depuis début septembre.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.