Alors que le pays traverse une très profonde crise économique, le gouvernement de Téhéran annonce ce dimanche avoir découvert un immense gisement de pétrole, de quoi augmenter d'un tiers les réserves du pays.

Hassan Rouhani, le président iranien, a annoncé la découverte de cet énorme gisement de pétrole.
Hassan Rouhani, le président iranien, a annoncé la découverte de cet énorme gisement de pétrole. © AFP / HO / Iranian Presidency / AFP

C’est Hassan Rohani lui-même qui l’a annoncé ce dimanche. Le président iranien a déclaré à la télévision qu’un immense gisement de pétrole a été découvert. Ce gisement est susceptible d'augmenter d'un tiers les réserves du pays. 

"Nous avons trouvé un gisement de pétrole avec des réserves estimées à 53 milliards de barils", a expliqué Hassan Rohani lors d'un discours à Yazd dans le centre du pays, retransmis par la télévision d'Etat. 

"Le gisement s'étend de Bostan à Omidiyeh", deux villes de la province du Khouzestan, dans le sud-ouest de l'Iran, a détaillé le président. Selon lui, "sa surface est de 2.400 km2 et sa profondeur de 80 mètres." 

"C'est un petit cadeau du gouvernement au peuple d'Iran", s’est réjoui Hassan Rohani. En effet, le paysage économique iranien n’est pas au beau fixe. Le pays souffre de l'effet des sanctions économiques rétablies contre la République islamique par les Etats-Unis depuis août 2018. 

D’après la dernière édition du "Bilan statistique de l'énergie mondiale" publié chaque année par le groupe pétrolier britannique BP, l'Iran disposait jusqu’ici des quatrièmes réserves prouvées de pétrole au monde, derrière le Venezuela, l'Arabie saoudite et le Canada, avec 155,6 milliards de barils.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.