[scald=86281:sdl_editor_representation]KABOUL (Reuters) - La Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) a estimé mardi qu'il était prématuré de conclure à l'implication des taliban dans la mort de quatre soldats français abattus vendredi dernier par un militaire afghan.

"Il est trop tôt pour affirmer que les taliban sont impliqués dans de tels incidents à ce stade", a déclaré l'Isaf sur son compte officiel sur Twitter.

Les taliban afghans affirment avoir recruté le tireur, un soldat de l'armée nationale afghane (ANA) appréhendé après avoir ouvert le feu sur les militaires français sur la base de Gwam, dans l'est de l'Afghanistan.

Le ministre français de la Défense Gérard Longuet, qui s'est rendu ce week-end à Kaboul, a dit avoir appris d'un commandant de l'ANA que le tueur était "manifestement un taliban infiltré depuis longtemps" dans les rangs de l'armée afghane.

La France, qui compte quelque 3.600 hommes en Afghanistan, a suspendu toutes ses opérations d'appui à l'ANA pour se donner le temps d'évaluer les conditions de sécurité de ses troupes.

Amie Ferris-Rotman, Jean-Stéphane Brosse pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.