VIDEO – Le haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’homme demande une enquête sur de possibles crimes de guerre commis par Israël à Gaza. Navy Pillay dénonce également les attaques du Hamas contre des zones civiles.

Critiques de plus en plus vives contre Israël

Dans la bande de Gaza, la journée de dimanche a été particulièrement meurtrière avec 120 morts du côté des Palestiniens
Dans la bande de Gaza, la journée de dimanche a été particulièrement meurtrière avec 120 morts du côté des Palestiniens © Reuters

Au seizième jour de l’offensive israélienne sur la bande de Gaza, l’ONU hausse le ton. Lors d’une réunion extraordinaire du Conseil des droits de l’homme, le haut-commissaire Navy Pillay est sans détour :

Il y a une forte possibilité que le droit international et humanitaire ait été violé (….) quelques exemples pourraient constituer des crimes de guerre

Israël a répondu, en invoquant une fois de plus le droit de se défendre qui est également garanti par le droit international.

Un crime contre l’humanité

C’est l’accusation que porte le ministre des Affaires étrangères palestinien contre Israël.

Plus mesuré, Laurent Fabius, le chef de la diplomatie française estime que le nombre de mort chez les palestiniens est inacceptable .

Une pause humanitaire

Depuis le début de l'offensive israélienne, 650 palestiniens sont morts dont une majorité de civils.

Ce mercredi, le Comité International de la Croix Rouge annonce qu'un accord a été trouvé pour suspendre les combats dans deux zones dévastées de Gaza.

Cette pause des hostilités entre le mouvement islamiste Hamas et l'armée israélienne doit servir à évacuer les blessés de deux quartiers de Gaza: Shejayia et Khouzaa dont les habitants, survivants, trouvent refuge à l’hôpital ou dans la rue.

Regardez le reportage de Mathilde Lemaire et Benjamin Chauvin.

Côté israélien, un troisième civil a été tué par un obus lancé par le Hamas. Il s’agit d’un travailleur étranger. Depuis le 8 juillet, 29 soldats israéliens ont été tués. Ce sont les pertes les plus lourdes de l’armée israélienne depuis 2006.

Quelques pas vers un cessez le feu

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a atteri à tel Aviv mercredi matin. Il a voulu se montrer optimiste à l’issue d’une rencontre avec le secrétaire général de l’ONU.

Nous avons fait quelques pas mais il reste du travail

John Kerry doit encore rencontrer le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah en Cisjordanie puis le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu au ministère de la Défense à Tel-Aviv. Objectif : obtenir un cessez-le-feu le plus vite possible.

Les compagnies aériennes partie prenante de la négociation

Parmi les leviers de négociation, les vols à destination de Tel Aviv. Plusieurs compagnies aériennes ont annoncé mardi la suspension de leurs vols à destination de la capitale israélienne pour des raisons de sécurité liées aux affrontements entre l'armée israélienne et le Hamas palestinien.

Même l'agence fédérale américaine de l'aviation civile, a ordonné la suspension pour vingt-quatre heures de tous les vols opérés par des compagnies américaines vers l'aéroport international Ben Gourion.

Bombardement sur Gaza
Bombardement sur Gaza © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.