Stormy Daniels, actrice de films X qui affirme avoir eu des relations sexuelles avec Trump qui aurait ensuite acheté son silence, sera interviewée ce dimanche soir dans l'émission de reportage 60 minutes sur CBS. De quoi faire trembler la Maison-Blanche.

L'interview de Stormy Daniels diffusée ce dimanche soir sur CBS dans 60 minutes
L'interview de Stormy Daniels diffusée ce dimanche soir sur CBS dans 60 minutes © AFP / MANDEL NGAN, Ethan Miller

La diffusion de cette interview a été reportée, Donald Trump a tenté de la faire interdire. Finalement, l'interview de Stormy Daniels, nom de scène de Stephanie Clifford, réalisée par le journaliste star Anderson Cooper sera bel et bien diffusée ce dimanche à 19 heures (lundi 1 heure du matin heure française). 

Parole contre parole ? pas seulement !

Stormy Daniels affirme avoir eu plusieurs relations avec Donald Trump en 2006 et 2007, alors que Melania Trump venait de mettre au monde leur fils Barron. Le président nie toute relation avec elle.

C'est le Wall Street Journal qui a révélé le premier l'affaire en janvier.

Stephanie Clifford est née à Baton Rouge en 1979. Elle débute dans le striptease puis bascule très vite dans l'industrie du X en Californie. 

Elle a joué dans un film grand public "40 year-old virgin" de Judd Apatow

Pour appuyer les dires de sa cliente, l'avocat de l'actrice est allé jusqu'à diffuser dans la presse la vidéo d'un test au détecteur de mensonges que sa cliente a passé en 2011. Le résultat tend à prouver qu'elle dit la vérité sur sa relation avec Trump qui aurait duré un an. 

L'interview télévisée pré-enregistrée  diffusée ce dimanche est la première et seule où elle parle de cette relation. Car le 30 janvier dernier, elle a accepté d'être l'invitée du plateau du talk show de Jimmy Kimmel mais n'a répondu à aucune question sur sa relation présumée avec Trump. A ce moment-là, il semble qu'elle ait tenté de respecter un accord de confidentialité. 

En effet, Michael Cohen, l'avocat de Donald Trump, reconnait finalement le 12 février avoir versé à Stormy Daniels en 2016 pendant la campagne présidentielle 130 000 dollars sur ses propres fonds pour signer un accord de confidentialité. Stormy Daniels l'a signé.

Pas seulement une histoire de sexe

Le 6 mars Stormy Daniels poursuit le Président en justice. Daniels estime en effet que l'accord de confidentialité est nul et non avenu car la signature de Trump n'y apparait pas. La défense de Donald Trump estime au contraire que Daniels doit 20 millions de dollars de dommages intérêts pour avoir violé les termes de l'accord. 

Mais cette somme de 130 000 dollars pose question selon l'avocat de Stormy Daniels. Car elle pourrait être considérée comme du détournement d'argent de campagne électorale.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.