un mig-29 ukrainien abattu par les séparatistes près de louhansk
un mig-29 ukrainien abattu par les séparatistes près de louhansk © reuters
**Selon Kiev, la ville de Novoazosk au sud-est du pays serait tombée aux mains de l'armée russe et des séparatistes. D'après l'Otan, plus de mille soldats russes combattent en ce moment sur le sol ukrainien. Moscou dément catégoriquement.** L'heure est grave. Le conseil de sécurité de l'ONU doit se réunir en urgence ce jeudi à 18h pour évoquer l'escalade en Ukraine. Une invasion militaire russe a commencé selon le président ukrainien Petro Porochenko, qui a décidé d'annuler sa visite en Turquie. Par ailleurs, Kiev demande à l'Union Européenne une aide militaire d'envergure.Pour l'instant, les Européens menacent la Russie de nouvelles sanctions. Metteo Renzi, le chef de gouvernement italien a directement appelé le président russe Vladimir Poutine pour dénoncer "une escalade intolérable". Les autorités ukrainiennes accusent Moscou de participer directement aux combats dans l'Est du pays. Si la Russie continue de nier, la Pologne et l'Otan en auraient la preuve. Après les dix parachutistes russes capturés, un simple "accident" selon Moscou, l'armée ukrainienne affirme qu'une nouvelle colonne d'une centaine de blindés a franchi la frontière en début de semaine pour participer aux combats dans le sud-est du pays,[ théâtre d'une contre-offensive des rebelles. ](http://www.franceinter.fr/depeche-ukraine-des-combats-a-la-frontiere) ### **Un chef séparatiste confirme la présence à ses côtés de militaires russes** Selon Kiev, cette contre-offensive a permis à l'armée russe et aux insurgés de prendre la contrôle de la ville portuaire de Novoazosk et plus au nord d'une colline stratégique à l'est de Donetsk. L'un des chefs séparatistes confirme la présence à ses côtés de militaires russes mais aussi de 3 000 volontaires russes. Premier ministre de la République autoproclamée de Donetsk, Alexander Zakhartchenko indique également à Reuters que cette contre-offensive vise à reconquérir la grande ville ukrainienne de Marioupol sur les bords de la Mer d'Azov. ### **Inacceptable et intolérable, selon François Hollande** Les Etats-Unis, par la voie de son ambassadeur en Ukraine Geoffrey Pyatt, accusent aussi la Russie d'être "directement impliquée" dans les affrontements entre rebelles prorusses et forces gouvernementales dans l'Est du pays, où interviennent selon lui "un nombre croissant de troupes russes". Il a également affirmé que Moscou avait envoyé son "système de défense anti-aérien le plus récent, qui comprend le Pantsir-S1", dans l'Est. Le président français François Hollande a souligné ce jeudi qu'une éventuelle présence de soldats russes dans l'est de l'Ukraine serait "intolérable et inacceptable" et a demandé à Moscou de "respecter la souveraineté de l'Ukraine" et de "cesser son soutien aux séparatistes", lors d'un discours devant les ambassadeurs français réunis à Paris.
Offensive russe en Ukraine
Offensive russe en Ukraine © Radio France / IDE
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.