manifestaion pro ue à kiev
manifestaion pro ue à kiev © reuters

Le chef du gouvernement Mykola Azarov a reconnu pour la première fois avoir cédé à la pression de Moscou quand il a refusé de signer l'accord d'association avec les Européens, un refus qui provoque des manifestations à Kiev.

Neuf ans après la révolution orange, Marc Crépin a assisté aux manifestations à Kiev

"L'Ukraine, c'est l'Europe." "La nation veut l'euro-intégration". "L'Ukraine unie, l'Ukraine avec l'Europe". Ce sont les slogans qui rassemblent des milliers d'Ukrainiens dans le froid de la nuit kiévienne. Ce sont des jeunes pour l'essentiel qui défendent un rapporchement avec l'Union. Vladislav par exemple :

Je veux que l'Ukraine ait un avenir de qualité, qu'elle signe un accord avec l'UE.

Ils sont accusés par des Ukrainiens pro-russes de traîtrise mais ne compte pas arrêter de manifester. A croire que le clivage est générationnel. Valentina a 47 ans :

Vous êtes tous payés par l'Occident! Vous êtes des traîtres ! J'ai écouté le discours de notre Premier ministre. Il a dit que l'UE voulait qu'on gèle les retraites et les allocations sociales. Combien de personnes en auraient souffert!

Les manifestations devraient durer jusqu'au sommet européen prévu à Vilnius en Lituanie jeudi et vendredi, un sommet auquel leur président Viktor Ianoukovitch a prévu de se rendre pour clarifier sa position.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.