Un cordon de forces de sécurité face à un groupe de manifestants pro-russes devant l'immeuble de l'administration régionale à Kh
Un cordon de forces de sécurité face à un groupe de manifestants pro-russes devant l'immeuble de l'administration régionale à Kh © Reuters

Le ministère ukrainien de l'Intérieur a annoncé mardi avoir lancé une opération "antiterroriste" à Kharkiv, une des trois villes de l'est de l'Ukraine où des manifestants pro-russes ont occupé des bâtiments administratifs pour réclamer l'organisation d'un référendum sur le rattachement à la Russie.

L'Otan a de son coté averti Moscou que "Si la Russie intervenait davantage en Ukraine, ce serait une erreur historique", a estimé le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, lors d'une conférence à Paris. Moscou, qui a massé des "dizaines de milliers" de soldats le long de sa frontière avec l'Ukraine, risque de "graves conséquences" si elle ne prend pas le chemin de la désescalade, a-t-il ajouté.

Car les russes et leurs soutiens en Ukraine, multiplient les provocations dans l'est du pays, à Karkhiv comme à Donetsk. La correspondance de Sébastien Gobert

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.