Les violences ont couté la vie à 50 personnes ces 4 derniers jours.
Les violences ont couté la vie à 50 personnes ces 4 derniers jours. © MaxPPP

Alors que de nouvelles violences ont eu lieu ces derniers jours à Bangui, l'Union européenne a annoncé mardi le lancement officiel de son opération militaire en Centrafrique.

"Le Conseil a approuvé le lancement de l'opération militaire de l'UE en République centrafricaine ". L’annonce, laconique, est tombée mardi après-midi sur le compte Twitter de Susanne Kieffer, une porte-parole de l’Union, et lance officiellement l’engagement militaire de l’Union européenne en Centrafrique.

1.000 soldats déployés d’ici plusieurs semaines

La force, baptisée Eufor-RCA, devrait comprendre jusqu'à 1.000 soldats, dirigés par le général de division Philippe Pontiès. Son déploiement, pour sécuriser l'aéroport et certains quartiers de la capitale centrafricaine, Bangui, doit prendre plusieurs semaines. Les gendarmes français déjà déployés dans la capitale depuis le week-end dernier basculeront donc de fait immédiatement sous la bannière de l’Eufor-RCA.

50 morts supplémentaires en quatre jours

Le lancement de cette opération démontrerait, selon Catherine Ashton, la représentante de la diplomatie de l'UE, "la volonté de l'UE de participer pleinement aux efforts internationaux pour rétablir la stabilité et la sécurité à Bangui et dans l'ensemble de la République centrafricain e".

Cette annonce, tardive, intervient à la veille d'un mini-sommet sur la Centrafrique, en ouverture mercredi à Bruxelles du 4e sommet UE-Afrique, sur fond de regain des violences en Centrafrique, qui ont coûté la vie à 50 personnes ces quatre derniers jours.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.