2.800 hommes supplémentaires seront postés au Bourget pour assurer la sécurité du site
2.800 hommes supplémentaires seront postés au Bourget pour assurer la sécurité du site © MaxPPP

Quelque 120.000 policiers, gendarmes et militaires sont mobilisés pour protéger l’ouverture de la conférence de l'ONU sur le climat qui débute dimanche au Bourget. Certains grands axes en Ile-de-France seront fermés.

Alors que débute dimanche au Bourget, en Seine-Saint-Denis, la très attendue conférence de l’ONU sur le climat, un peu plus de deux semaines après le traumatisme consécutif aux attentats du 13 novembre, Bernard Cazeneuve, a annoncé le déploiement d’un important dispositif de sécurité.

> Consultez l'intégralité du discours du ministre de l'Intérieur

120.000 policiers, gendarmes et militaires mobilisés

Ce sont ainsi quelque 120.000 policiers, gendarmes et militaires qui seront déployés sur l'ensemble du territoire. Parmi eux, 8.000 policiers installés aux frontières pour des contrôles, et 2.800 hommes supplémentaires postés au Bourget, où a lieu la conférence, pour assurer la sécurité du site, ce qui porte à 11.000 le nombre de policiers mobilisés sur place.

Transports en commun gratuits et fermeture des grands axes

Le ministre de l’Intérieur invite par ailleurs les Franciliens à ne pas utiliser les voitures personnelles dimanche et lundi à Paris et à privilégier les réseaux de transports en commun, qui seront d’ailleurs gratuits les 29 et 30 novembre. A titre exceptionnel, les grands axes en Ile-de-France seront fermés à certaines heures, notamment l'A1, l'A6, le périphérique Ouest, la voie Georges Pompidou, la RN2. La circulation sur ces axes sera rétablie le 1er décembre.

> Consultez le dispositif mis en place par la Préfecture et l'accès aux axes franciliens

Circulation en région Ile-de-France dimanche entre 16h et 22h :

Etat de la circulation dimanche 29
Etat de la circulation dimanche 29 © Préfecture de Police de Paris

Bernard Cazeneuve rappelle par ailleurs que les préfets peuvent interdire les manifestations sur l'ensemble du territoire, dans le cadre de l'état d'urgence en vigueur depuis les attentats. La grande manifestation pour le climat prévue le dimanche 29 novembre a été interdite par le gouvernement dans le cadre de l'état d'urgence décrété après les attaques qui ont endeuillé la France, tout comme une autre marche prévue le 12 décembre, au lendemain de la fin de la COP21.

Obama, Xi Jinping et Ban Ki-moon attendus

Parmi les 147 chefs d’Etats et de gouvernement attendus par François Hollande lors de la conférence, le président américain Barack Obama, le président chinois Xi Jinping et le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. Tous rendront hommage aux 130 victimes des attentats. La conférence sur le climat vise à obtenir un accord mondial pour limiter à +2 degrés le réchauffement climatique, pour éviter des impacts dramatiques tels que des inondations à répétition ou une baisse des rendements agricoles.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.