La Corée du Nord évoque un essai nucléaire réussi
La Corée du Nord évoque un essai nucléaire réussi © Reuters / Kim Hong-Ji

Un séisme géopolitique, juste après un véritable séisme, ressenti dans la région : le régime de Pyongyang a affirmé tôt mercredi avoir mené avec succès un essai sur une bombe nucléaire à hydrogène miniaturisée. La communauté internationale s'alarme.

Plusieurs agences de surveillance de phénomènes géologiques avaient enregistré un tremblement de terre d'une magnitude de 5,1 près du site de tests nucléaires du pays. Puis la télévision d'État a confirmé les craintes des voisins de la Corée du Nord : cette dernière affirme avoir réussi son quatrième essai nucléaire, et posséder désormais la technologie pour concevoir des bombes à hydrogène.

Les précisions de notre correspondant Frédéric Ojardias

État d'urgence diplomatique

Le pays assure ensuite qu'il ne compte pas utiliser cette arme, tant que "ses droit souverains ne sont pas violés" , tout en affirmant aussi son intention de continuer à augmenter ses capacités nucléaires.

L'annonce reste évidemment à vérifier. Certains experts émettent déjà des doutes : la magnitude de l'explosion est similaire aux précédents essais atomiques et serait donc trop faible pour correspondre à une véritable bombe thermonucléaire.

Les voisins du régime de Kim Jong-Un ont rapidement réagi, le Japon en tête. Le Premier ministre Shinzo Abe déclare ainsi que son pays "apportera une réponse ferme", et juge intolérable cette nouvelle escalade nord-coréenne. L'Élysée a d'ores et déjà "condamné une violation inacceptable" des résolutions de l'ONU, tout en appelant à une réaction forte.

À Washington,le Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche a condamné des "provocations" de la part du régime nord-coréen, tout en précisant qu'il n'avait pas pu "confirmer dans l'immédiat" la réalité de ce nouvel essai ou du test d'une bombe H.

De son côté, l'ONU a annoncé une réunion exceptionnelle du Conseil de sécurité mercredi après-midi. Il pourrait décider de nouvelles mesures contre la Corée du Nord, déjà frappée par des sanctions.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.