93% des électeurs de crimée pour l'union avec la russie, selon l'agence ria
93% des électeurs de crimée pour l'union avec la russie, selon l'agence ria © reuters

Selon un sondage à la sortie des urnes, 93% des électeurs auraient voté pour ce rattachement. Un score attendu et des réactions attendues : les États-Unis "rejettent" le résultat, tout comme l'Union européenne qui menace de sanctions.

Quelque 93% des électeurs de la république autonome ukrainienne de Crimée se sont exprimés en faveur de l'union à la Russie lors d'un référendum controversé organisé dimanche, selon un sondage sortie des urnes cité par l'agence de presse russe RIA.

Les bureaux de vote en Crimée ont fermé à 18h00 GMT.

Selon une autre agence de presse russe, Interfax, le taux de participation au référendum a été supérieur à 80%. Le sondage sorte des urnes cité par RIA a été réalisé par l'Institut criméen de recherche politique et sociale. Le premier ministre séparatiste a immédiatement salué une décision "historique".

► ► ► ALLER PLUS LOIN | La Crimée au carrefour de la dépendance

Condamnation côté occidental

La Maison blanche a très vite rejeté officiellement le référendum et indiqué que la Russie paierait le prix de son intervention militaire dans la région via des sanctions et une instabilité accrue.

"Comme les Etats-Unis et nos alliés l'ont dit clairement, l'intervention militaire et la violation du droit international se traduiront par des coûts accrus pour la Russie, non seulement en raison des mesures imposées par les Etats-Unis et nos alliés mais aussi comme un résultat direct des propres actions déstabilisantes de la Russie", a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche Jay Carney dans un communiqué.

"Dans ce siècle-ci, le temps où la communauté internationale restait tranquillement sans rien faire pendant qu'un pays prenait par la force le territoire d'un autre, est révolu", a-t-il ajouté.

L'Union européenne doit elle annoncer des sanctions économiques contre la Russie dès lundi.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.