le chef du gouvernement italien enrico letta va démissionner
le chef du gouvernement italien enrico letta va démissionner © reuters

Le président du Conseil italien quitte ses fonctions. Enrico Letta remettra officiellement sa démission demain au président de la République. Son parti, le Parti démocrate (gauche), a voté aujourd'hui en faveur d'un changement de gouvernement pour accélérer la mise en place des réformes. Le grand vainqueur de ce vote, c'est Matteo Renzi, le maire de Florence.

Enrico letta dirige un gouvernement de coalition gauche-droite, dans laquelle son parti est le plus représenté. Mais il a été mis en difficulté aujourd'hui par ses propres collaborateurs. Les démocrates veulent mettre en place une nouvelle équipe gouvernementale.

Les explications à Rome de Xavier Sartre

Matteo Renzi était encore un inconnu il y a un an et demi. A 39 ans, il sera peut-être le nouveau président du Conseil italien dans les prochains jours. C'est lui qui est à l'origine du vote de son parti à Rome aujourd'hui.

Elu en décembre dernier à la tête du PD -première force de gauche du pays et premier parti de la majorité gouvernementale- le 8 décembre, Matteo Renzi veut refonder son parti à la manière du "New Labor" britannique. Tony Blair et Barack Obama font d'ailleurs partie de ses modèles. En quelques mois, il a "mis à la casse" ("rottamare") les caciques de son parti. L'apparatchik Massimo D'Alema, ancien Premier ministre, que Walter Veltroni, ancien maire de Rome, ont renoncé à participer aux législatives de février 2013.

Lors d'un sondage effectué il y a trois semaines à peine, 54% des Italiens disaient avoir un avis favorable sur le jeune leader politique. Le "peuple de gauche" semble enclin à un changement de cap radical après le score décevant de son prédécesseur, Pierluigi Bersani, un homme d'appareil dont la victoire exiguë aux législatives de février 2013 a contraint la gauche à s'allier à la droite pour gouverner.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.