A l'occasion de Thanksgiving, la fête familiale de l'Action de Grâce aux Etats-Unis célébrée tous les quatrièmes jeudis de novembre, le Président américain gracie chaque année deux dindes lors d'une cérémonie.

La dinde, animal traditionnel de Thanksgiving
La dinde, animal traditionnel de Thanksgiving © Reuters / Brian Snyder

La dinde est le principal plat servi pour le repas familial de Thanksgiving aux Etats-Unis. 46 millions de dindes sont mangées chaque année à cette occasion. Et chaque année, les Américains suivent juste avant, la cérémonie où le Président gracie deux animaux.

C'est la Fédération Nationale des producteurs de dinde qui élève les animaux et en sélectionne deux. La cérémonie se déroule depuis la Présidence d'Harry Truman en 1947. Mais à l'époque, les dindes finissaient dans les assiettes des convives de la Maison Blanche. 

Leurs performances sur scène pour principal critère

Les dindes présidentielles sont désignées en fonction de leur beauté physique, mais aussi de leur capacité à rester calme et à ne pas avoir peur de la foule. Elles doivent être capables de glouglouter tout en restant calmes devant les caméras. 

Les noms des deux animaux sont attribués par des écoliers.

Elles sont graciées mais meurent vite !

Les dindes présidentielles ne vivent pas longtemps. Celles de cette année seront envoyées dans un élevage sur le campus de Virginia Tech, auprès de Tater et Tot, les gagnantes de l'année dernière.  Si elles sont chanceuses, elles pourraient vivre encore un an. Très peu atteignent l'âge de deux ans. La plupart finissent dans des usines de transformation en saucisses et autres produits entre l'âge de 14 à 20 semaines. d'autres meurent car trop engraissées. 

Cette année, Drumstick pèse plus de 21 kilos : 

La seconde, Wishbone, pèse 16 kilos : 

Une arrivée très remarquée

Les deux dindes arrivent quelques jours avant la cérémonie qui a toujours lieu dans le jardin de la Maison Blanche. Elles sont logées dans un hôtel grand luxe et leur arrivée est filmée. C'est la Fédération des producteurs de dindes qui règle les frais d'hôtellerie. 

►REGARDER | Les deux dindes qui seront graciées cette année sont arrivées dans leur hôtel grand luxe à Washington

Les râtés de la cérémonie

En 2001, George W. Bush s'est fait mordre par la dinde qu'il allait gracier. 

Ronald Reagan, lui, s'est retrouvé couvert de plumes après que la dinde ait battu des ailes. Une autre fois, toujours sous Reagan, une dinde a sauté de la table et s'est enfuie dans le jardin de la Maison Blanche.

L'humour d'Obama

Barack Obama a gracié sept dindes durant ses deux mandats. Et s'en est toujours amusé : 

Je pense que c'est l'acte présidentiel qui sera le plus commenté ce mois-ci !

Thanksgiving est le pire jour de l'année pour une dinde 

►ECOUTER | Les détails de la cérémonie d'arrivée à Washington en grandes pompes des deux dindes (Grégory Philipps)

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.