Devant les décisions de Donald Trump, Barack Obama est sorti de sa réserve après tout juste une semaine et sa fille prend position aussi.

Décrets Trump : Barack Obama rompt le silence dix jours après son départ
Décrets Trump : Barack Obama rompt le silence dix jours après son départ © AFP / MARK RALSTON

Barack Obama avait laissé clairement entendre qu'il ne resterait pas absent du débat politique si sur certains sujets "nos valeurs fondamentales étaient en danger" .

Traduction : je n'arrêterai pas. Je serai là en tant que citoyen, inspiré par vos envies de vérité et justice, humour et amour.

Très vite, Barack Obama a rompu le silence. Dès lundi, soit 10 jours après la passation de pouvoirs avec Donald Trump, le porte parole d'Obama a publié un communiqué selon lequel l'ex-président est impressionné par le sursaut citoyen des Américains et encouragé par le niveau de mobilisation. Il fait référence aux manifestations qui ont eu lieu tout le week-end en réaction à la décision de Trump de fermer les frontières américaines aux ressortissants de sept pays à majorité musulmane.

Le président (Obama) est en désaccord fondamental avec la notion de discriminer des individus en raison de leur croyance ou de leur religion. Communiqué du porte-parole d'Obama.

Il s'agit de la première intervention d'Obama depuis son départ de la Maison-Blanche.

Malia Obama monte au créneau

La fille aînée d'Obama n'a pas attendu que son père sorte de son silence pour se lancer elle aussi dans la protestation anti-Trump. Malia Obama, 18 ans, a fait une pause dans sa prépa pour l'Université d'Harvard avant son stage en février chez le célèbre producteur d'Hollywood Harvey Weinstein. Elle a rejoint une manifestation aux cotés de la tribu d'Amérindiens Sioux contre le projet de pipeline dans le Dakota du Nord long de 1 172 mile entre le Canada et les Etats-Unis.

Best Sundance sighting ever. #maliaobama #sundance

A photo posted by Brett Wagner (@wagnerific) on

Cette manifestation était organisée lors du Festival du film de Sundance (Utah), lieu habituellement propice aux prises de position politiques des personnalités du cinéma.

En décembre 2016, l'administration Obama avait refusé un permis à l'entreprise à l'origine du projet de pipeline pour forer sous un lac, mettant ainsi un terme au projet. mais dès que Trump a pris ses fonctions, il a signé un décret demandant à rapidement délivrer le permis.

Traduction : dans le bureau ovale, en train de signer le décret pour avancer sur la construction des pipelines Keystone XL et Dakota Access

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.