la fille du roi inculpée de blanchiment d'argent en espagne
la fille du roi inculpée de blanchiment d'argent en espagne © reuters

Une première pour la monarchie espagnole : l’infante Cristina, fille du roi d’Espagne Juan Carlos, risque un procès. Soupçonnée de fraude fiscale et blanchiment de capitaux, elle vient d’être inculpée par un juge. Un coup dur pour la monarchie.

Le procès d’un membre de la famille royale serait sans précédent en Espagne. Depuis 2010, le juge José Castro enquête sur une affaire de corruption qui vise à l’origine Iñaki Urdangarin, l'époux de l’infante Cristina. Lui a déjà été inculpé de détournement de fonds par le biais de sa fondation Noos. Cette fondation était chargée de décrocher des contrats publics pour l'organisation de conférences sur le sport et l'économie. L’époux de l’infante est soupçonné de l’avoir utilisée pour détourner 6,1 millions d'euros d'argent public avec son ancien associé, Diego Torres.

Mais aujourd’hui, la fille du roi est également soupçonnée dans cette affaire. En réalité ce n’est pas la première fois qu’elle est dans le viseur du juge : au printemps 2012, il l’avait déjà mise en examen, à l'époque pour trafic d'influence. Mais cette décision avait été annulée par le Parquet.

Finalement, le juge a choisi de passer outre cette décision du Parquet : il écrit dans une ordonnance de 200 pages que des éléments mettent en cause Cristina. Elle est donc inculpée pour "délits fiscaux présumés et blanchiment de capitaux". Le juge José Castro cherche en fait à savoir si l’infante a un lien ou non avec les activités frauduleuses présumées de son époux. Il l’a donc convoquée le 8 mars prochain.

Cette inculpation porte un coup très dur à l'image de la monarchie espagnole. Selon un sondage Sigma Dos publié dimanche, 83% des Espagnols pensent que la famille royale a mal géré cette affaire. D'ailleurs, la perception de la famille royale dans l'opinion vient de battre un record d'impopularité : 62% des Espagnols souhaitent en effet que Juan Carlos abdique en faveur de son fils.

La famille royale espagnole
La famille royale espagnole © IDE
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.