Le parlement de Floride a adopté dans la nuit de mercredi à jeudi un texte autorisant les enseignants qui le souhaitent à venir armés à l'école. La Floride devient le quinzième État à prendre une telle mesure.

Les armes en Floride autorisées désormais à l'école
Les armes en Floride autorisées désormais à l'école © AFP / SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Après un débat de sept heures très animé, le parlement de l'État de Floride a adopté une loi autorisant les enseignants à porter une arme à feu en classe. Le président Donald Trump avait déjà proposé d'armer les enseignants aux Etats-Unis, et avait refusé d'interdire les fusils d'assaut, souvent utilisés dans les fusillades. La NRA, le lobby des armes à feu, a elle aussi bien entendu toujours défendu l'idée d'armer les profs, provoquant une vive opposition des syndicats d'enseignants.

La tuerie de Parkland dans tous les esprits en Floride

L'objectif de la nouvelle loi, est "d'éviter une nouvelle tuerie en milieu scolaire". La Floride a été marquée par la fusillade dans un lycée de Parkland où un ancien élève a tué 17 personnes le 14 février 2018. Depuis, de nombreux élèves de ce lycée, traumatisés par la fusillade, parcourent le pays pour militer pour un meilleur contrôle des armes à feu, et pour une limitation des permis de port d'armes. 

Au contraire, la loi adoptée dans la nuit de mercredi à jeudi prévoit que les professeurs puissent s'armer sur la base du volontariat, après avoir suivi une formation au maniement des armes de 144 heures. 

Une efficacité qui reste à prouver

Les opposants à la mesure soutiennent que la solution aux violences par armes à feu ne peut être d'autoriser davantage d'armes à feu. 

Ils s'alarment du danger d'accident chez des enseignants se retrouvant à mener une action policière et qui pourraient, face à de vrais policiers, être pris par erreur pour un tireur dangereux.  

Armer les enseignants est la recette pour une tragédie, a commenté l'ex-cheffe de la police de la ville d'Orlando. La véritable solution est de garder les armes hors d'accès de gens malintentionnés. 

Une liste qui s'allonge 

Déjà, 14 États avaient autorisé les enseignants à venir armés. Il s'agit de l'Alabama, l'Arkansas, le Colorado, l'Idaho, l'Indiana, le Missouri, le Montana, l'Ohio, l'Oklahoma, l'Oregon, le Dakota du sud, le Texas, l'Utah, et l'État de Washington.

Dans certaines académies du Texas et de l'Utah, des professeurs portent une arme depuis plus de dix ans. Mais la majorité de ces académies ont adopté cette mesure après 2012, date de la tuerie de l'école élémentaire de Sandy Hook qui avait tué 26 personnes dont 20 très jeunes enfants.

Les parents sont plutôt pour, sous conditions

Selon un sondage de l'organisme PDK, 63% des parents d'élèves sont opposés au fait d'armer les enseignants, 37% sont pour. Mais l'écart se resserre considérablement lorsqu'on leur demande s'ils sont pour armer les profs "sous conditions" : ils ne sont plus que 50% à y être opposés, 49% étant pour. 

Les parents se disent surtout favorables aux détecteurs de métal à l'entrée des établissements scolaires. Ils sont 74% à y être favorables et 25% à s'y opposer.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.