[scald=34895:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy a salué dimanche le courage des combattants du CNT libyen et appelé Mouammar Kadhafi à éviter à son peuple de nouvelles souffrances en ordonnant sans délai à ses soldats de déposer les armes.

Les rebelles libyens ont affirmé dimanche avoir pris le contrôle de plusieurs quartiers de Tripoli à l'issue d'une nuit de combats.

"Au moment où s'engagent dans la région de Tripoli, à Tripoli même, et ailleurs en Libye des événements décisifs, le président de la République salue le courage des combattants du CNT et du peuple libyen qui se soulève", dit un communiqué de l'Elysée.

"Alors que l'issue ne fait désormais plus de doute, le président de la République exhorte le colonel Kadhafi à éviter à son peuple de nouvelles souffrances inutiles en renonçant sans délai à ce qui lui reste de pouvoir", ajoute le texte.

Il lui demande d'ordonner "immédiatement à celles de ses forces qui lui sont encore loyales de cesser le feu, de déposer les armes, de regagner leurs casernements et de se mettre à la disposition des autorités libyennes légitimes."

Martine Aubry, candidate à la primaire socialiste, a dit de son côté attendre la chute imminente de Mouammar Kadhafi.

"C'est avec plaisir que nous voyons les rebelles entrer dans Tripoli", a-t-elle dit sur BFM-TV et RMC. "J'attends comme tous la chute de Kadhafi, j'ai l'impression que les choses avancent vite", a-t-elle ajouté.

Gérard Bon, édité par Clément Guillou

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.