Népal
Népal © Reuters / Danish Siddiqui

Pour venir en aide au pays touché par un séisme samedi, la France envoie 40 tonnes de matériel. Deux Français ont trouvé la mort à Katmandou. Le ministère des Affaires étrangères en a recensé 1500 sains et saufs et reste sans nouvelle de près de 700. Le dernier bilan fait état de plus de 4000 morts dans le pays.

La France déplore pour sa part deux morts, a annoncé lundi Laurent Fabius . Selon le ministre des Affaires étrangères, ce couple de touristes a péri dans un éboulement à Katmandou. La France est sans nouvelle de 676 personnes, a ajouté le chef de la diplomatie française.

Dans un communiqué, l'Elysée annonce l'envoi de 40 tonnes de matériel, générateurs, matériel médical, tentes, notamment. Sur place, les Français s'organisent, comme le raconte Pauline Brayda , hôtelière à Katmandou.

Pauline Brayda jointe par Mathilde Gerard

Des milliers de Népalais ont entrepris lundi de fuir Katmandou, deux jours après le séisme qui a fait plus de 4000 morts au Népal, craignant un manque de nourriture et effrayés par les nombreuses répliques qui secouent le pays. Les routes permettant de sortir de la capitale népalaise étaient noires de monde. Certains, cheminant avec leur bébé dans les bras, tentaient de monter dans des autobus ou de trouver une place à bord des voitures et des camions.Des queues interminables se sont formées à l'aéroport de Katmandou où les sinistrés tentent désespérément de trouver un vol.En ville, les morts et les blessés gisent en plein air. Il n'y a plus assez de lits dans les hôpitaux dévastés. Sur les hauteurs himalayennes, des centaines d'alpinistes sont coincés au camp de base de l'Everest où une énorme avalanche déclenchée à la suite du séisme a fait 17 morts.Selon l'Unicef,près d'un million d'enfants sont "durement touchés" . L'organisation humanitaire de l'Onu craint une épidémie de maladies infectieuses. Selon Jean-Jacques Simon , membre de l'agence de l'ONU pour l'enfance, il faut avant tou acheminer de l'eau vers les sinistrés.

Jean-Jacques Simon interrogé par Eleanor Douet

Selon un dernier bilan communiqué par le ministère de l'Intérieur, 3.726 personnes ont péri à la suite de la secousse d'une magnitude de 7,9 sur l'échelle de Richter. Il s'agit du séisme le plus dévastateur depuis celui de 1934 qui avait fait 8.500 morts.La catastrophe a mis en lumière l'état précaire des services sanitaires au Népal. Le pays ne compte que 2,1 médecins et 50 lits d'hôpitaux pour 10.000 personnes, selon un rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) remontant à 2011.

A cette époque de l'année, le Népal est très fréquenté par les touristes, attirés par les sommets de l'Himalaya et lescircuits de trekking.

►►► ALLER PLUS LOIN | Au moins 3400 morts après le séisme au Népal

Népal
Népal © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.