la france prête à accorder l'asile aux chrétiens d'orient
la france prête à accorder l'asile aux chrétiens d'orient © reuters

Le ministère de l'Intérieur annonce qu'il a accordé l'asile à 1 500 chrétiens d'Orient depuis le mois de juillet dernier. Un millier d'entre eux sont déjà arrivés sur le territoire français. "Vous êtes bienvenus chez nous", leur a lancé Bernard Cazeneuve.

La cérémonie est très symbolique : environ 200 personnes, venues d'Irak et de Syrie, dans les jardins du ministère de l'Intérieur place Beauvau, en présence de François Hollande. Une cérémonie d'accueil mais aussi une manière d'envoyer un message aux réfugiés chrétiens persécutés notamment par la montée des djihadistes de l'organisation État islamique.

"Mille cinq cents visas ont été accordés et mille personnes sont déjà arrivées", détaille Bernard Cazeneuve. "Merci pour le courage dont vous avez fait preuve."

Les chrétiens sont parmi les premières victimes du projet criminel d'épuration religieuse que Daech cherche à imposer à l'ensemble des territoires qu'il contrôle aujourd'hui. Nul ne peut demeurer insensible au sort tragique des chrétiens d'Orient, et la France moins que quiconque.

Le sort des chrétiens d'Orient et l'asile qui leur est accordé par la France font d'ailleurs l'unanimité dans la classe politique, souvent nettement plus divisée sur la question quand elle concerne d'autres populations. En 2003 et 2014, 90 % des chrétiens d'Irak avaient fui le pays. Plus de 300 000 ont quitté la Syrie de 2011 à 2014.

Laurent Fabius a d'ailleurs annoncé une prochaine réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur la question de la "persécution des minorités", notamment les chrétiens d'Orient. Elle aura lieu le 27 mars.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.