[scald=59877:sdl_editor_representation]Londres (Reuters) - La Haute cour de Londres a confirmé mercredi l'extradition vers la Suède de Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, dans le cadre d'enquêtes pour viol et agression sexuelle.

En première instance, la justice britannique s'était prononcée pour l'extradition d'Assange, ressortissant australien qui réside en Angleterre.

Les autorités suédoises veulent interroger Assange dans le cadre d'enquêtes pour viol et pour agression sexuelle présumés sur deux femmes qui travaillaient pour WikiLeaks.

Cette affaire de moeurs avait jeté une ombre sur la personnalité d'Assange dont le site WikiLeaks a mis en ligne plus de 250.000 documents diplomatiques américains l'an passé, provoquant la colère de Washington.

Michael Holden, Marine Pennetier pour le service français

Mots-clés :

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.