Une juge a rejeté le 30 juillet une demande faite par l'avocat de Britney Spears il y a six mois. Elle a décidé de maintenir son père comme tuteur légal. Cette décision est décorrélée de l'audience de la semaine dernière où la chanteuse avait témoigné. Mais il s'agit d'un sérieux revers pour la pop-star.

La justice décide de maintenir le père de Britney Spears comme tuteur légal de sa fille de 39 ans
La justice décide de maintenir le père de Britney Spears comme tuteur légal de sa fille de 39 ans © Getty / RICH FURY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES

La décision est tombée mercredi soir : la juge qui a étudié une demande de Britney Spears d'ôter son père de sa tutelle a rejeté la demande de la chanteuse. Son père James Spears continuera de gérer sa vie et ses biens en collaboration avec la mandataire professionnelle qui co-gère déjà avec lui. En tout cas dans l'immédiat. 

Cette décision n'est pas liée à l'audition de Britney Spears 

Cette décision est en effet provisoire. Elle intervient en réponse à une demande faite il y a plusieurs mois, bien avant que Britney Spears ne rende publiques les brimades et le traumatisme auxquels elle fait face depuis 13 ans.

La décision de justice de ce mercredi n'est donc pas en lien direct avec les évènements du 24 juin, où Spears a notamment livré pendant plus de 20 minutes des informations explosives sur ce qu'elle subit dans sa vie sous tutelle. À la suite de son témoignage, la juge n'a pas pu rendre sa décision basée exclusivement sur sa parole. Britney Spears doit maintenant déposer officiellement une requête écrite demandant la fin de sa tutelle appuyé par son témoignage pour que la demande soit étudiée.

En attendant donc, c'est la demande précédente qui a été étudiée. Il s'agit d'une requête de l'avocat de Britney Spears datant de novembre dernier. Selon lui "Britney Spears a peur de son père" et refusera de remonter sur scène si son père continue de gérer sa carrière. À ce moment-là, une co-gestionnaire (en l'occurrence l'entreprise Bessemer Trust) avait été chargée de gérer les biens de Britney Spears avec son père. La juge a donc entériné hier la désignation de Bessemer Trust mais elle a également réitéré la décision de ne pas enlever James Spears de la tutelle de sa fille.

Cela fait en effet 13 ans que la pop star a été placée sous tutelle par la justice, qui a désigné son père Jamie Spears (en collaboration avec sa mère) et une tutrice professionnelle comme co-gestionnaires de ses biens.

Un nouveau revers tout de même pour la chanteuse

Cette décision de mercredi est tout de même un échec pour la chanteuse qui tente ces derniers temps de se défaire de la tutelle de son père. Dans les documents de justice justifiant cette décision, il est indiqué que :

"Britney Spears est largement incapable de gérer ses ressources financières, résister à la tentation de frauder ou à se retrouver sous influence."

C'est d'autant plus un revers pour Britney Spears que la décision de justice est signée par la juge qui a l'a entendue la semaine dernière lorsqu'elle disait notamment que la tutelle de son père était "abusive".

"Mon père aime contrôler ma vie , certains membres de ma famille devraient être en prison."

Britney Spears, une femme de 39 ans sous tutelle depuis 13 ans

Le père de Britney Spears est son tuteur depuis 2008 après qu'elle a fait une dépression, et qu'elle ait été vue en public notamment se faisant raser la tête. Il avait été nommé co-responsable de sa fortune par la justice avec un avocat qui a démissionné en 2019. En plus de sa fortune, il gérait la santé et le bien-être quotidien de sa fille. Il a renoncé à ces droits-là en septembre 2019 et une avocate, Jodi Montgomery est devenue responsable du quotidien de la star, de sa santé. Son père est le seul tuteur de ses biens, et notamment des millions de dollars qu'elle a gagné chaque année en continuant à enregistrer de nouveaux titres et à monter sur scène à Las Vegas, tout en étant sous tutelle stricte.

Le père de Britney riposte après le témoignage de sa fille

À la suite du témoignage explosif de Britney le 23 juin, son père a déposé une plainte, cette fois-ci contre Jodi Montgomery, la co-tutrice de sa fille avec lui. Il fait notamment référence aux propos de Britney affirmant qu'il lui était interdit par sa tutelle d'enlever son stérilet et de faire un troisième enfant. Elle affirmait également avoir été forcée à monter sur scène à Las Vegas alors qu'elle était malade.

Son père s'est vite couvert face à ces propos et s'est défendu de toute responsabilité en la matière, rappelant que ce domaine de la santé et du bien-être quotidien de sa fille était de la responsabilité de Jodi Montgomery, et que c'était elle qui était visée et non lui. Il affirme également aimer sa fille et être très inquiet pour elle.

“Mr. Spears est inquiet de la gestion et des soins apportés à sa fille" écrit l'avocat de James Spears dans la plainte. "À l'écoute du témoignage de sa fille devant la cour, Mr. Spears craint que la demande de Britney Spears de nommer Jodi Montgomery comme seule tutrice ne soit pas ce qu'elle souhaite." Il sous-entend donc que l'avocat de la star n'agit pas dans le meilleur intérêt de sa cliente.

Britney Spears, elle, avait plaidé devant la juge le 23 juin dans un témoignage poignant : 

"Je veux retrouver ma vie. Ça fait 13 ans. C'est assez. Cela fait longtemps que je n'ai plus géré mon argent. Et je fais le vœu, je rêve que tout s'arrête sans que je sois mise à l'épreuve."