Hassan Rohani, le nouveau président iranien
Hassan Rohani, le nouveau président iranien © REUTERS/Raheb Homavandi

Hassan Rohani a déclaré mardi que son pays était prêt à entamer des négociations "sérieuses et substantielles" sur la question nucléaire qui empoisonne les relations entre la République islamique et une partie de la communauté internationale.

Lors de sa première conférence de presse en tant que président, le successeur de Mahmoud Ahmadinejad s'est dit confiant de pouvoir lever dans un court laps de temps les inquiétudes des deux parties sur le sujet.

Selon le religieux modéré, qui a pris ses fonctions ce week-end, les interlocuteurs de l’Iran doivent comprendre qu'une solution n'est possible "que par la négociation, et non par la menace", car l'enrichissement d'uranium est un "droit indéniable" de l'Iran.

Hassan Rohani a annoncé que son pays est prêt à entamer des négociations "sérieuses et substantielles" sur la question et qu'il est personnellement "déterminé" à régler un litige à l'origine des sanctions occidentales qui frappent l'Iran.

Les explications de Christian Chesnot

Les Etats-Unis n'ont pas réagi directement aux déclarations du président iranien mais après son élection, ils avaient fait savoir qu'ils répondraient de manière constructive si Téhéran était sérieux quant à sa volonté de trouver une issue pacifique.

Quelques heures avant les propos de Hassan Rohani, Moscou avait estimé qu'une reprise des discussions avec Téhéran ne pouvait plus tarder. "Un nouveau cycle (de négociation) doit, étant donné les circonstances, se tenir avant la mi-septembre. On ne peut le différer plus longtemps", a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov.

L'élection de Hassan Rohani en juin a suscité de grands espoirs tant en Iran qu'à l'étranger. Ce chantre de la "modération" est toutefois un homme du sérail dont la marge de manoeuvre est limitée dans un pays où la réalité du pouvoir appartient au Guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei.

Derniers Articles
Société
Périphéries, la 500è - Se raconter
26 avril 2017
Culture
ORLAN.
26 avril 2017
Société
La presse française malmenée
26 avril 2017
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.