une enquête en france sur le programme américain de surveillance prism
une enquête en france sur le programme américain de surveillance prism © reuters

C’était un peu avant l’été, on apprenait que les États-Unis espionnaient les communications sur Interne. C’est un mauvais coup pour l’image des services secrets américains. Pour inverser la tendance, la NSA lance une opération transparence.

Le programme s’appelle Prism, les informations révélées par Edward Snowden ont fait tremblé tout l’été les chancelleries du monde entier. Brièvement, on apprend dans ces révélations que le département d’Etat américain consulte à sa guise les millions de données envoyées sur Google, Facebook et Twitter notamment.

C’est un mauvais coup pour l’image des services secrets américains. Alors, pour inverser la tendance, la NSA lance une opération transparence. Sur un site Internet tout nouveau tout chaud, les services secrets américains diffusent un peu de leur programme de surveillance. Quand je dis un peu, c’est vraiment un tout petit peu. Le paradoxe peut faire sourire mais là où on frôle le ridicule, c’est que ces documents sont en partie caviardés.

Un exemple pour mieux comprendre, en fait, je ne peux pas vraiment vous en parler. Car dans ce document Top Secret, déclassifié, on ne voit absolument rien. 95% du texte est recouvert d’un liseré noir.

On peut dire qu’en matière de transparence, on peut mieux faire. Dans Net plus ultra, on est complètement transparent, alors je vous révèle le nom de ce site, ça s’appelle IC on the record et ça se trouve à l’adresse IContherecord.tumblr.com.

Ic On the record
Ic On the record © Radio France

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.