[scald=29679:sdl_editor_representation]WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis estiment que le gouvernement du président syrien Bachar al Assad est responsable de plus de 2.000 morts dans la répression de manifestations pacifiques, a déclaré jeudi la secrétaire d'Etat Hillary Clinton.

Elle a réaffirmé que Bachar Assad avait perdu toute légitimité en Syrie aux yeux de Washington, ajoutant que les Etats-Unis et leurs alliés étudiaient les moyens d'accentuer la pression sur Damas au-delà des dernières sanctions annoncées jeudi.

Andrew Quinn, Philippe Bas-Rabérin pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.