Mao et son petit livre rouge représentés devant le congrès
Mao et son petit livre rouge représentés devant le congrès © SIPA

Il y a 50 ans Mao Zedong lançait la révolution culturelle et pendant 10 ans la Chine a été plongée dans le chaos. 50 ans après le sujet reste tabou.

Le 16 mai 1966 une directive de Mao lance la chasse aux "éléments noirs de la société". L’un des plus grands lavages de cerveau de la planète débute. Le petit livre rouge devient l’outil des gardes rouges qui ont entre 15 et 30 ans. Mao les soutient publiquement. Les gardes rouges s’en sont pris à tout ce qui symbolisait le passé. Ils ont détruit, mis à sac des monuments, des monastères, des églises, brûlé des manuscrits et des livres.

Li Chevalier, elle a vu sa famille d'intellectuels humilée
Li Chevalier, elle a vu sa famille d'intellectuels humilée © DR Li Chevalier

Des hauts responsables du parti que Mao voulait éliminer ont subi aussi les foudres au nom de la vertu révolutionnaire. Des millions de jeunes sont envoyés en 1968 pour "rééducation" dans des campagnes lointaines et inhospitalières. Les intellectuels sont humiliés.

Bilan humain de la Révolution culturelle: des centaines de milliers, voire des millions de morts, selon les historiens.

Li Chevalier, une artiste chinoise, était alors une petite fille. Elle n’a jamais oublié.

Dans la rue les gens se pendaient. Une ambiance absolument traumatisante pour la petite fille que j’étais.

Après la mort de Mao en 76, sa femme est arrêtée avec "la bande des 4". Le mythe du père fondateur de la république populaire ne sera jamais écorné, car critiquer la révolution culturelle revient à critiquer Mao. Ce travail de vérité manque toujours à la Chine.

►►► POUR EN SAVOIR PLUS | Ce documentaire "Mao, une histoire chinoise"

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.