[scald=85875:sdl_editor_representation]BEYROUTH (Reuters) - La Syrie a rejeté lundi la nouvelle "feuille de route" proposée dimanche par les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe, prévoyant que le président Bachar al Assad délègue ses pouvoirs à son vice-président.

Le plan invitait également le régime syrien à former un gouvernement d'union nationale en vue de la tenue d'élections législatives et présidentielle anticipées.

"La Syrie rejette les décisions du conseil ministériel de la Ligue arabe (...) et considère qu'il s'agit d'une violation de sa souveraineté nationale et d'une ingérence flagrante de sa politique intérieure", indique l'agence de presse officielle syrienne.

Dominic Evans, Benjamin Massot pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.