Dans le Washington Post, le patron du magazine pornographique Hustler offre 10 millions à quiconque lui apportera des informations permettant la destitution du président américain

Larry Flint échange informations contre millions
Larry Flint échange informations contre millions

"Dix millions de dollars pour toute information conduisant à la destitution et au retrait de de la Maison blanche de Donald J.Trump."
voici ce qu'offrent le milliardaire et son magazine à toute personne qui lui donnera les bonnes informations.

L'offre s'étale en pleine page du Washington post. L'annonce indique une adresse électronique et un numéro de téléphone spécial, ouvert du lundi au vendredi de 08H30 à 18H00, pendant les deux prochaines semaines.

Le moment choisi par Larry Flint n'est peut-être pas un hasard. Dans le contexte de l'affaire Weinstein, une femme aura peut-être un problème rencontré avec Trump à dénoncer, bien qu'on se rappelle que les révélations durant la campagne ne lui avaient finalement pas coûté très cher.

Flint donne des pistes sur les informations qu'il espère : les liens de Trump avec la Russie, de possibles conflits d’intérêt entre son empire et la Maison Blanche, les feuilles d'impôt que Donald Trump ne veut toujours pas montrer...

Le roi de la provocation rappelle avoir déjà offert une récompense d'un million de dollars. Les informations recueillies avaient alors servi à mettre fin à la carrière de deux hommes politiques républicains.

Il y a beaucoup de gens qui savent des choses et pour qui dix millions de dollars représentent beaucoup d'argent.

Larry Flint, qui a soutenu la campagne d'Hillary Clinton, craint avant tout ce que Trump pourrait faire dans la suite de son escalade verbale avec la Corée ; "Mais le plus préoccupant, c'est que bien avant l'apocalypse qui résultera du changement climatique, Trump pourrait déclencher une guerre nucléaire mondiale". Il considère donc que les problèmes que provoquerait une destitution, sont peu de chose par rapport à un risque de conflit.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.