Michel Kafando, un diplomate à la tête du Burkina Faso
Michel Kafando, un diplomate à la tête du Burkina Faso © maxppp

Le comité de transition du Burkina Faso a annoncé ce lundi la nomination de Michel Kafando, ancien ministre des Affaires étrangères. Il devient président par intérim, un premier pas vers le retour à la démocratie.

Le 31 octobre, sous la pression de la rue pays, Blaise Compaoré alors président avait démissionné. Le lieutenant-colonel Isaac Zida avait pris la charge du pays pour un bref règne militaire. Depuis samedi la Constitution est rétablie. Elle avait été suspendue après la démission de Blaise Compaoré.

Des élections prévues en 2015

Vendredi, une charte fixant le cadre de la transition a été adoptée de manière à conduire à un gouvernement civil et à des élections prévues fin 2015. Michel Kafando est désormais chargé de la nomination d'un Premier ministre. Ce dernier doit ensuite composer un gouvernement composé de 25 membres. "Le comité vient tout juste de me désigner pour présider de manière temporaire aux destinées de notre pays. C'est plus qu'un honneur. C'est une véritable mission dont je m'acquitterai avec le plus grand sérieux", a déclaré Kafando. Michel Kafando, 72 ans est le candidat de l'armée. Il a été ambassadeur du Burkina Faso aux Nations Unies. Blaise Compaoré présidait le Burkina Faso depuis 1987.

Ce lundi matin, le président français François Hollande a félicité le nouveau président du Burkina : "La France se tient aux côtés du Burkina Faso durant cette période clé de son histoire."

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.