"Le plus grand spectacle du monde" arrête après 146 ans d'existence. Son utilisation des animaux, notamment des éléphants, était dénoncée par les défenseurs de la cause animale.

Etats-Unis : le cirque Barnum et ses éléphants ferme ses portes
Etats-Unis : le cirque Barnum et ses éléphants ferme ses portes © Reuters / Andrew Kelly

Le cirque Barnum, créé aux Etats-Unis en 1871 et qui se présentait comme "le plus grand spectacle au monde" présentera son dernier spectacle ce dimanche dans l'état de New York.

Le cirque a expliqué dans un communiqué qu'il ne pouvait survivre en raison de la baisse des ventes de billets, notamment depuis qu'il a retiré les éléphants de ses spectacles sous la pression des défenseurs des animaux.

Le mouvement PETA de son coté a salué la fin du "plus triste spectacle au monde", estimant qu'il s'agissait d'un exemple pour "les grands cirques qui font encore souffrir des animaux" et que c'était "un signe des temps qui changent". L'association a toujours dénoncé les conditions de vie des animaux chez Barnum, enchainés la majeure partie du temps, frappés, et séparés de leur mère après la naissance.

Les associations avaient perdu un procés en 2010 contre Barnumpour maltraitance car elles avaient soudoyé un témoin. Mais, les images des mauvais traitemnts avaient fait scandale et Barnum a arrété d'utiliser des éléphants en mai 2016.

Chaque spectacle du cirque Barnum était accueilli par des défenseurs de la cause animale.
Chaque spectacle du cirque Barnum était accueilli par des défenseurs de la cause animale. © Reuters / ERIC THAYER

Avant les éléphants : les nains et autres femmes à barbe

A son ouverture en 1871, le cirque Barnum, circulant à travers les Etats-Unis, était célèbre non seulement pour son spectacle mais aussi pour ses curiosités comme les géants d'Islande, des femmes de Patagonie, ou encore la femme à barbe et des nains.

C'est du nom de ce cirque que vient le mot "barnum" utilisé dans la langue française, tant le spectacle rassemblait de personnes et d'animaux.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.