France Inter en partenariat avec Konbini consacre une journée aux femmes afghanes, celles restées dans leur pays et aujourd’hui rayées du monde mais aussi celles en France et en Europe.

Femme Afghane
Femme Afghane © Fatimah Hossaini

Le témoignage des femmes afghanes d’ici et de là-bas, leurs combats et leurs espérances sont au cœur de cette journée, et c’est bien la moindre des choses que de leur donner la parole et de continuer de faire entendre leur lutte, nous qui depuis 20 ans les avons encouragées à prendre toute leur place dans la société afghane et qui leur avons donné notre confiance dans les valeurs démocratiques. 

La radio ne changera pas le cours de l’histoire mais elle peut au moins laisser allumée dans la conscience de chacun et chacune d’entre nous une petite flamme qui veille. 

Cette journée manifeste est conclue par un grand concert au studio 104 de la Maison de la radio et de la musique réunissant sur un même plateau des artistes interprètes afghanes et françaises dans un dialogue solidaire, musical et joyeux. 

Enfin, deux rendez-vous hebdomadaires seront initiés, les dimanches à 7h25 avec Caroline Gillet et les vendredis soir dans Unique en son genre de Giulia Foïs pour que le fil de leurs voix et de leurs combats restent au cœur de notre actualité et de nos vies.

Mardi 5 octobre : « Avec les Afghanes »

►►► Le 7/9 de Nicolas Demorand et Léa Salamé 

  • 7h15 : Une Afghane, restée à Kaboul, témoigne 
  • 7h40 à 8h : Emmanuel Macron, interview exclusive du Président de la République par Léa Salamé

►►► 9h00 - Boomerang d’Augustin Trapenard avec Chékéba Hachemi, diplomate afghane

►►► 9h40 - L’Instant M de Sonia Devillers avec Anissa Bonnefont qui a réalisé Nadia, un documentaire sur Nadia Nadim, réfugiée afghane devenue star du foot et Nathalie Iannetta, directrice du service des sports de Radio France qui lance un collectif pour venir en aide aux sportives afghanes

►►► 10h – Grand bien vous fasse d’Ali Rebeihi avec en focus des associations : Delphine Rouilleault, directrice générale de France Terre d’asile ; Amara Makhoul, rédactrice en chef à France 24 responsable du site InfoMigrants, Anais Leleux, présidente de l'association Pourvoir Féministe ; Reza Jafari, président de l’association Enfants d’Afghanistan et d’ailleurs ; et des témoignages d'afghanes exilées dont Yazdan Hadia Anwari, jeune femme de 21 ans, arrivée en France le 26 août après avoir été évacuée grâce à l’ambassade de France et Masoma, 19 ans, étudiante en administration publique à Kaboul, a travaillé pendant plusieurs années avec Médecins Sans Frontières, a fui son pays grâce à l’association féministe « Pouvoir féministe» qui leur a trouvé un appartement à Paris

►►► 11h - La bande originale de Nagui avec Charlotte de Turckheim, Sara Daniel, grand reporter à L'Obs, Najiba Sharif,  ancienne députée et ministre en Afghanistan, Shoukria Haïdar, présidente de l'association Negar qui soutient les femmes en Afghanistan et Atiq Rahimi, romancier et réalisateur de double nationalité française et afghane. 

►►► 12h30 - Carnets de Campagne de Philippe Bertrand avec David Robert, directeur général de l'association Singa France

►►► 13/14 de Bruno Duvic 

►►► 15h - Affaires sensibles de Fabrice Drouelle avec pour thème L’avenir noir des femmes afghanes  : Ghazal Golshiri, journaliste au Monde, correspondante à Kaboul en août 2021

►►► 16h – Popopop d’Antoine de Caunes avec Jean-Charles de Castelbajac et Rada Akbar, artiste afghane exilée en France, membre de l’association Dysturb

►►► 17h – Par Jupiter de Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek avec Kak, dessinateur de presse du journal L'Opinion, président de l'association Cartooning for Peace

►►► 18/ 20 de Fabienne Sintes 

  • 18h15 – Un jour dans le monde avec Ayyam Sureau, philosophe, fondatrice et directrice de l’Association Pierre Claver, Pierre Haski, chroniqueur Géopolitique à la matinale de France Inter et à L’Obs et des témoignages de femmes Afghanes entre Paris et Kaboul : Mursal, de la commission des Droits de l’homme et Wajiha, journaliste radio
  • 19h20 – Le téléphone sonne sur le thème L'accueil des réfugiées afghanes : que peut-on faire ?  avec Ayyam Sureau, fondatrice de l'association Pierre Claver qui accompagne les demandeurs d'asile ou réfugiés, Julien Boucher, directeur général de l'OFPRA et Jean-François Ploquin, directeur général de l'association Forum-réfugiés.

►►► 20h - Une soirée exceptionnelle présentée par Rebecca Manzoni et André Manoukian, en public et en direct du studio 104 de la Maison de la radio et de la musique 

  • Des artistes interprètes afghanes et françaises sur la scène du 104 avec notamment la soprano Mashal Arman, Yael Naim, Emily Loizeau, Yelli Yelli, les musiciens de l’Ensemble Kaboul, Massoud Hassanzada du groupe Morcha et Humayoun Ibrahimi, joueur de tabla et la présence d’ Atiq Rahimi prix Goncourt 2008
  • Et des témoignages venus de Kaboul recueillis par Laure Adler comme l'artiste afghane Kubra Khademi, la journaliste Mahbouba Seraj, militante des droits de l’Homme (depuis Kaboul) et Najiba Sharif,  journaliste, ex-secrétaire d’Etat à la condition féminine, ex-députée de la province de Kaboul (réfugiée en France) .

► Réservation sur maisondelaradio.fr dès l’annonce dans le 7/9 du vendredi 1er octobre.

►►► Tout au long de la journée, à chaque flash, le témoignage d’une Afghane qui répondra à cette phrase « Mon combat pour les femmes afghanes, c’est… »

►►► Sur franceinter.fr
➽ A LIRE -  Sortir dans la rue, étudier : ce que les Afghanes ont le droit de faire ou pas
➽ A LIRE - Comment aider concrètement les Afghanes
➽ A VOIR - Des reportages vidéo de témoignages d'Afghanes

►►► A découvrir aussi à la Maison de la radio et de la musique, du 4 au 24 octobre : L’exposition « Beauty amid War », de la photographe Afghane Fatimah Hossaini, fondatrice  de Mastooraat Organization, qui soutient l'art, les femmes et la paix.

Burqa behind the steering wheel - Burqa derrière le volant
Burqa behind the steering wheel - Burqa derrière le volant / Fatimah Hossaini

France Inter s’engage sur la durée :

►►► A 20h, le vendredi, Unique en son genre de Giulia Foïs, le journal de bord d’une afghane réfugiée en France. 

►►► A 7h25, le dimanche, Inside Kaboul de Caroline Gillet : le récit à la première personne de trois jeunes femmes afghanes. Chaque jour, elles envoient des mémos vocaux via What'sApp pour témoigner de leur quotidien dans la capitale sous les talibans. (à partir du dimanche 3 octobre).

Une journée spéciale avec Konbini 

Les équipes de la rédaction de Konbini se mobilisent pour créer du contenu exclusif, qui sera disponible sur toutes les plateformes digitales de Konbini, sur son site www.konbini.com et sur Konbini news, Konbini arts, Konbini techno, Konbini food, Konbini sports, Konbini biiinge. 

  • Reportage sur Atifa, 14 ans, réfugiée en France et féministe sur Konbini news 
  • Interview sur les droits des femmes : un avant / après l’arrivée des Talibans sur Konbini news 
  • Interview Speech de la célèbre footballeuse Nadia Nadim sur Konbini sports 
  • Portrait sur Sonita Alizadeh, rappeuse Afghane sur Konbini 
  • Portrait de Kubra Kadhemi sur sa jeunesse Afghane sur Konbini arts 
  • Reportage sur les Afghan Dreamers all-girls robotics team sur Konbini techno 
  • Interview de Fanoos Baseer, ingénieure en génie civile d’Afghanistan et gardienne de but de l’équipe de foot féminine nationale sur Konbini sports 
  • Edition spéciale Snapchat, ainsi qu’une interview sur la street artiste Afghane Shamsia Hassani sur Konbini stories  
  • Edition spéciale Instagram dans les coulisses de France Inter 
  • Des contenus exclusifs sur Tiktok autour de jeunes afghanes 

#AveclesAfghanes