dmitri medvedev annonce une réforme du système politique russe
dmitri medvedev annonce une réforme du système politique russe © reuters

Les faux "posts" ne sont pas restés longtemps sur le compte du premier ministre russe mais ils lui ont tout de même valu 10 000 abonnés supplémentaires en très peu de temps.

Le ou les hackers s'en sont donnés à coeur joie "je démissionne" ont-ils d'abord fait dire à Medvedev. "J'ai honte de mes actes à la tête du gouvernement, je vous pris de m'excuser" et puis"cela fait longtemps que je voulais le dire, Vova tu te trompes" affirme un autre tweet. Il appelle Vladimir Poutine par son diminutif familier.

Les explications de Caroline Larsson dans le journal de 13 heures de France Inter :

Les twittos ont encore pu lire"la Crimée n'est pas à nous" un tweet détourné du mot d'ordre "la Crimée est à nous" repris par les médias et son quantité d'objets souvenirs depuis le rattachement de la péninsule ukrainienne à la Russie.

Un porte-parole du gouvernement a finalement déclaré :__

Le compte de Dimitri Medvedev a été piraté. Les messages ne sont pas authentiques nous cherchons une solution

Mais au total, huit tweets ont pu être publiés avant que ne soit rétabli le contrôle sur le compte du premier ministre Russe. Et que le compte soit effacé.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.