[scald=38327:sdl_editor_representation]TRIPOLI (Reuters) - Un responsable militaire du Conseil intérimaire au pouvoir a évalué mardi à environ 50.000 le nombre de personnes tuées en Libye depuis le début de la révolte, il y a six mois, contre le régime de Mouammar Kadhafi.

"Quelque 50.000 personnes ont été tuées depuis le début du soulèvement", a déclaré à Reuters le colonel Hicham Bouhagiar, commandant des forces anti-Kadhafi qui, parties du djebel Nefoussa, ont pris Tripoli il y a une semaine.

"A Misrata et à Zlitane, de 15.000 à 17.000 personnes ont été tuées et il y a eu beaucoup de victimes dans la région du djebel Nefoussa (dans l'ouest du pays, ndlr).

"Nous avons libéré environ 28.000 prisonniers et nous supposons que toutes les personnes portées disparues sont décédées", a-t-il dit.

Samia Nakhoul, Jean-Loup Fiévet pour le service français

Mots-clés :
Derniers articles
Culture
Tarte pomme basilic
17 janvier 2017
Culture
La Shoah et BD en 5 moments
17 janvier 2017
Culture
Tarte aux pommes caramélisées
17 janvier 2017
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.