Une pétition demande à l'entreprise américaine de placer à nouveau la Palestine sur son service de cartographie Google Maps.

Lorsque Google n'inscrit plus la Palestine sur les cartes
Lorsque Google n'inscrit plus la Palestine sur les cartes © Google Map

Si vous tapez le mot Palestine dans Google, vous tombez sur la zone qui correspond à son territoire, mais aucun nom n'est indiqué sur la carte. Sur Change.org les pétitionnaires accusent Google de prendre parti dans le conflit, de ne pas reconnaître l'Etat palestinien alors que l'Etat d'Israël, lui, est marqué en toutes lettres sur le service de cartographie Google Maps.

Sauf que l'entreprise reconnaît l’existence de la Palestine sur un autre de ses services : son moteur de recherche. Anat Ben David est sociologue à l'université ouverte d'Israel, spécialiste du conflit israélo-palestinien sur internet :

En 2013, l'entreprise a changé le nom de sa page d'accueil de "Google territoire palestiniens" à "Google Palestine", ça a beaucoup énervé le gouvernement israélien. Mais d'un autre côté, Google ne nomme pas la Palestine sur ses cartes et donc les palestiniens s'énervent à leur tour. Mais Google est une entreprise ! En fait, elle essaie simplement de satisfaire un maximum de ses clients.

De son côté, le groupe assure qu'il se base sur des données officielles comme celles de les Nations Unies par exemple. Selon l'ONU, la Palestine est un Etat, observateur mais non-membre de l'ONU, donc pas officiellement reconnu par la communauté internationale. Un statut pas très clair fait pour ménager toutes les sensibilités, et c'est exactement ce que Google fait.

Mots-clés :