L'Obamacare, qui permet à des millions d'Américains de bénéficier d'une couverture santé, pourrait être abrogé par les Républicains, désormais détenteurs de tous les pouvoirs.

L'Obamacare est-il en danger?
L'Obamacare est-il en danger? © Reuters / Nathan Chute

Depuis les élections du 8 novembre dernier, les Républicains possèdent la totalité du pouvoir politique aux États-Unis, à savoir la Maison-Blanche et le Congrès. Ils ont donc les mains libres pour imposer leur programme de réformes conservatrices. En conformité avec la Constitution, le Congrès a pris ses fonctions ce mardi, alors que Donald Trump ne sera intronisé que le 20 janvier.

Pour commencer, les parlementaires américains vont devoir confirmer à leurs postes la vingtaine de personnes nommées par Donald Trump dans son équipe gouvernementale. Il y aura des auditions au Sénat dès la semaine prochaine. Puis place aux réformes, avec en premier lieu : l'abrogation de la réforme emblématique de l'assurance-santé, dite "Obamacare".

Les Républicains vent debout contre la loi

Selon les Republicains, Obamacare a conduit à des hausses de cotisations et à une absence de choix possibles entre les différentes assurances- santé possibles. Le leader républicain de la Chambre des représentants, Paul Ryan, qui n'a jamais officiellement fait campagne pour Trump, avertissait déjà avant l'élection :

Un Congrès républicain uni est prêt à abroger et remplacer Obamacare et nous avons un plan pour y arriver.

Donald Trump, de son côté, a envoyé des messages contradictoires au sujet d'Obamacare. Abroger la loi était l'unes des principales promesses de sa campagne. Mais après avoir été élu, il a évoqué plutôt de possibles "amendements". Avant de déclarer, dans une interview au Wall Street Journal,"Obamacare sera soit abrogée, soit amendée". Cela dit, sa décision de nommer Tom Price au poste de secrétaire d'État à la santé un anti-Obamacare acharné ne va pas dans le bon sens pour un maintien de la loi.

Comment une abrogation est-elle possible?

Même si les Républicains sont majoritaires au Sénat, il n'auront pas les 60 voix nécessaires pour que l'abrogation totale puisse être votée. Mais le Congrès peut utiliser un procédé spécial dans le vote du budget qui ne nécessite que 50 voix et qui permet au Sénat d'accélérer le vote sur certaines taxes et dépenses, dont celles concernant Obamacare. Par exemple, les crédits d'impôts alloués aux classes moyennes et modestes qui leur permettent de payer une couverture médicale seraient supprimés.

Les démocrates prêts à se battre

Pour les démocrates, l'objectif de la loi est de baisser les coûts de l'assurance santé, de faciliter l'accès et d'augmenter les avantages pour le plus d'Américains possible. Le parti démocrate va tenter autant que faire se peut de sauver Obamacare. Il lance une campagne très agressive, dans la voix de Nancy Pelosi, chef du parti démocrate à la chambre des représentants.

Cela ne concerne pas seulement les 20 millions d'Américains qui n'étaient pas assurés et qui le sont désormais. Mais cela concerne aussi les 75% d'Américains qui sont couverts via leur employeur.

Les Républicains vont laisser des millions d'Américains sans assurance-santé, et dégrader la couverture de nombreux autres.

Fait suffisamment rare pour être signalé, Barack Obama est attendu ce mercredi matin à la Chambre pour rencontrer les leaders démocrates afin de parler stratégie en vue de préserver la loi emblématique de sa présidence.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.