jean-yves le drian passe la saint-sylvestre au mali
jean-yves le drian passe la saint-sylvestre au mali © Reuters

L e ministre de la Défense est en Afrique pour une visite de trois jours au Mali, au Niger et au Tchad, pour discuter du redéploiement du dispositif militaire français au Sahel et la situation en Centrafrique.

Pour commencer, une première étape au Mali , mardi. Le ministre s’entretient avec le président Ibrahim Boubakar Keita, juste avant le premier anniversaire de l’opération Serval.

Aujourd’hui, quelque 2 500 soldats français sont encore présents dans le pays, soit deux fois moins qu’au plus fort de la crise, et le contingent français devrait être réduit à un millier d’hommes au printemps 2014. Ce qui conduit le ministère de la Défense à "réarticuler" de façon "très progressive" son dispositif dans la région.

Simon Tivolle est à Bamako

Jean-Yves Le Drian ira ensuite mercredi au Niger , pour rencontrer le président Mahamadou Issoufou. Une visite alors que les deux premiers drones de surveillance achetés par la France aux Etats-Unis doivent être installés de façon imminente sur la base française de Niamey. Une avancée dans un domaine, le renseignement, où les forces françaises ont montré de graves lacunes depuis le début de l'opération au Mali.

Le rôle-clé du Tchad en Centrafrique

Dernière étape pour le ministre de la Défense, N’Djamena, au Tchad. Avec le président Idriss Deby, Jean-Yves le Drian doit s’entretenir au sujet de la crise en Centrafrique, où 1600 militaires français sont présents.Omniprésents dans Bangui, les 850 soldats tchadiens de la Misca, la force africaine en République centrafricaine, jouent le rôle de protecteur de la minorité musulmane. Mais les Tchadiens sont accusés par une majorité de la population de soutenir les ex-rebelles Séléka et ont été impliqués dans plusieurs incidents.

Jean-Yves Le Drian profite aussi de sa visite en Afrique pour réveillonner avec les troupes françaises. C’est la première fois depuis des années que le ministre ne rend pas visite aux militaires déployés en Afghanistan pour le Jour de l’An.

L’année 2013 a été particulièrement chargée en Afrique, avec deux opérations militaires d’envergure. Le continent, où la France dispose d’environ 5000 hommes stationnés en permanence, est redevenue une priorité stratégique pour la France.

Sangaris
Sangaris © Idé / Idé
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.