En visite au Tchad, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian demande à la communauté internationale de ne pas commettre l'erreur de laisser se développer un "sanctuaire terroriste" en Libye.

Le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian s'est exprimé à ce sujet sur la base militaire française de Madama qui se trouve à l'extrême nord du Niger en plein désert, tout près de la frontière libyenne :

Éradiquer le terrorisme au sud (de la Libye)

Madama en Libye
Madama en Libye © Radio France

De Madama, les militaires français surveillent le sud de la Libye

Il faut une dizaine de jours de route de Niamey, la capitale du Niger, ou deux heures et demie de vol de N'Djamena, la capitale tchadienne, pour rejoindre cette base militaire française située en plein désert et ouverte à tous les vents, qui peuvent souffler jusqu'à 120km/h. Cette base en construction dans l'extrême nord du Niger fait partie de l'opération Barkhane menée depuis août dans cinq pays de la bande sahélo-saharienne, avec pour objectif la traque des djihadistes qui circulent librement dans la région au gré des frontières poreuses. Le capitaine Raoul décrit la situation :

Très clairement, on est perdu au milieu du désert mais notre intérêt c'est de se prépositionner aux carrefours et c'en est un. Il y a énormément de caravanes qui dans le temps passaient par là, ce sont des routes traditionnelles qui sont encore utilisées aujourd'hui. On en a une qui vient de Libye et qui descend vers le Niger (via la passe de Salvador), une à 300, 400 km d'ici qui va sur les zones de transit entre l'Algérie, la Libye et le Mali.

Ces itinéraires sont empruntés fréquemment par des groupes djihadistes cherchant notamment à s'approvisionner en armes et par des trafiquants en tout genre, souligne-t-on à Madama, où s'est rendu jeudi le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian. À l'heure où plusieurs pays africains de la région appellent la communauté internationale à agir face au "sanctuaire terroriste" qui se développe dans le Sud libyen, la base, située à seulement une centaine de kilomètres de la frontière, constitue un point stratégique.

Entamée en novembre, la construction de la base, dans laquelle sont déployés actuellement quelque 200 soldats français, devrait être achevée au printemps. Du fort de Madama, qui jouxte les tentes des soldats français et où sont basés 80 militaires nigériens, l'horizon s'ouvre au nord sur les montagnes libyennes par lesquelles transitent marchandises légales comme illégales. Dans le cadre de la lutte contre le trafic illicite dans la région, une opération tripartite a été menée fin décembre par des unités françaises, tchadiennes et nigériennes, une première depuis le début de Barkhane.

L'opération Barkhane
L'opération Barkhane © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.